Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes finissent dans le rouge

Marché : Les bourses européennes finissent dans le rouge

Les bourses européennes finissent dans le rougeLes bourses européennes finissent dans le rouge

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini la semaine en légère baisse vendredi, les investisseurs restant prudents en attendant la décision de l'Espagne de faire ou non appel à l'aide internationale pour renflouer ses banques au lendemain de la dégradation de sa note souveraine de trois crans par Fitch.

À Paris, le CAC 40 a abandonné 0,63% (19,47 points) à 3051,69 points, la baisse la plus marquée des trois grandes places boursières européennes. Le CAC a néanmoins gagné 3,43% sur la semaine.

Le Footsie britannique a reculé de 0,23% et le Dax allemand de 0,22%, de même que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 de 0,24%.

Des sources européennes et allemandes ont déclaré à Reuters que Madrid devrait solliciter officiellement l'aide de ses partenaires européens dès ce week-end.

Mais le gouvernement espagnol a répété qu'aucune décision ne serait prise avant les conclusions d'un audit indépendant de son système bancaire, au plus tard le 21 juin.

Au lendemain de la décision de la Réserve fédérale américaine de ne pas procéder dans l'immédiat à un nouveau tour d'assouplissement monétaire, de nouveaux chiffres ont confirmé le ralentissement de l'économie mondiale.

En Allemagne, les importations ont subi en avril leur plus forte chute depuis deux ans tandis qu'aux Etats-Unis, le déficit commercial américain a diminué moins que prévu, sous l'effet notamment d'un net recul des exportations vers l'Union européenne et la Chine.

"Les marchés financiers sont bipolaires", dit Ward McCarthy (Jefferies). "Des accès périodiques d'enthousiasme irrationnel sont suivis de retours à la réalité; c'est pourquoi on a joué le risque en début de semaine et plus du tout en fin".

Les valeurs cycliques ont été les plus durement touchées, l'indice des ressources naturelles signant le plus fort repli sectoriel en Europe (-2,83%).

"(Le président de la Fed) Bernanke a déçu hier et le marché a mal réagi", a commenté Lorne Barning, de B Capital Wealth Management.

Seul l'IBEX 35 espagnol a suivi la tendance inverse, en gagnant 1,77% dans l'espoir de voir Madrid bénéficier d'une aide européenne pour recapitaliser les banques espagnoles.

La dégradation de trois échelons de la note souveraine de l'Espagne par Fitch jeudi soir a favorisé un nouveau mouvement de repli des investisseurs sur les emprunts allemands, jugés les plus sûrs, au détriment de la dette espagnole.

Le future sur le Bund s'affichait ainsi en hausse en fin de journée mais sous ses plus hauts du jour.

L'obligation de référence à 10 ans de l'Espagne affichait alors un rendement proche de 6,25%, en hausse de près de neuf points de base sur la journée.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...