Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

Marché : Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séanceLes Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé à la mi-séance, les investisseurs jouant la carte de la prudence au lendemain du communiqué final du G20 qui s'est abstenu de critiquer explicitement l'attitude du Japon sur sa politique monétaire.

L'approche des élections législatives italiennes des 24 et 25 février favorise un regain d'incertitudes, de nombreux intervenants redoutant un retour au pouvoir de Silvio Berlusconi présenté comme un facteur d'instabilité pour la zone euro.

À Paris, le CAC 40 perd 0,27% (9,91 points) à 3.650,46 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,13% et à Londres, le FTSE cède 0,17%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,41%.

Faute d'indicateur et de résultats majeurs, la tendance est molle, d'autant que les marchés d'actions sont fermés aux Etats-Unis où l'on célèbre le Presidents Day. Ces éléments contribuent à limiter les échanges.

Aux valeurs, Natixis poursuit son envolée, s'adjugeant 26,35% euros, les investisseurs saluant l'annonce par la banque d'une restructuration de ses activités et de ses liens avec BPCE.

TNT gagne 3,77% après avoir annoncé qu'il allait chercher à céder des actifs pour se restructurer dans la foulée de l'annonce d'une perte au quatrième trimestre.

Carlsberg, au contraire, plonge de 7,05% après l'annonce de l'abandon de sa prévision de marge bénéficiaire pour l'Europe de l'Est.

Les rendements des obligations italiennes et espagnoles s'inscrivent en hausse dans l'attente, là encore, du dénouement de la campagne électorale en Italie.

Sur le marché des changes, la stabilité est de mise pour l'euro et le dollar dont la parité est peu changée, autour de 1,3350 dollar.

Les cours du brut évoluent quant à eux en ordre dispersé, mais la tendance n'est pas spectaculaire. Les investisseurs sont tiraillés entre les espoirs d'amélioration de la croissance et la publication la semaine dernière de statistiques peu encourageantes aux Etats-Unis.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...