Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes en hausse après le plan pour la grèce

Marché : Les bourses européennes en hausse après le plan pour la grèce

Les bourses européennes en hausse après le plan pour la grèceLes bourses européennes en hausse après le plan pour la grèce

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont clôturé vendredi en hausse, saluant le nouveau plan d'aide à la Grèce, même si la solution trouvée hier soir par les dirigeants européens ne signifie pas pour autant la fin de la crise.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a clôturé en hausse de 0,52% à 1.108,90.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 a pris 0,68% (25,95 points) à 3.842,70 points. Sur la semaine, l'indice a gagné 3,12% et repasse dans le vert sur sa performance depuis le début de l'année (+1%).

A Francfort, le Dax a fini en progrès de 0,50% à 7.326,39 points, alors que le Footsie londonien a pris 0,60% à 5.935,02.

Malgré des gains importants des banques grecques, les valeurs financières européennes se sont retournées en milieu d'après-midi pour terminer la séance en territoire négatif, les investisseurs préférant prendre leurs bénéfices avant le week-end sur des craintes relatives à l'exécution du plan d'aide grec.

L'indice Stoxx des valeurs bancaires en Europe a abandonné 0,18%, contre un gain de 0,8% à la mi-journée.

UniCredit a perdu 4,56%, Intesa SanPaolo 2,83%, Société Générale 0,41% et BNP Paribas 0,21%, alors qu'elles s'adjugeaient encore plus de 1% à la mi-séance.

La situation de défaut déclarée par les agences de notations sur la Grèce pourrait aussi avoir des conséquences difficiles à prédire. L'agence Fitch Ratings a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait placer la note d'émetteur de la Grèce en défaut partiel provisoire.

L'euro recule quant à lui sur le marché des changes après avoir bondi la veille à un plus haut de deux semaines à 1,4440 dollar, les investisseurs décortiquant les détails du plan d'aide à la Grèce pour évaluer sa capacité à empêcher une contagion de la crise de la dette à d'autres pays utilisant la monnaie unique.

Les Bunds allemands sont pour leur part moins prisés par rapport aux obligations grecques, irlandaises et portugaises, qui progressent en réaction au nouveau plan d'aide grec.

Les rendements de l'emprunt grec à 10 ans sont passés sous la barre des 15%, amplifiant leur recul amorcé la veille. Les rendements du papier grec à deux ans avoisinent désormais 28,2%, alors qu'ils dépassaient encore 40% à la veille du sommet de la zone euro.

Natalie Huet pour le service français, édité par Gregory Schwartz

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...