Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Marché : Les bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Les bourses européennes dans le vert à la mi-séanceLes bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont installées dans le vert à mi-séance, la contraction de l'activité industrielle en Chine et dans la zone euro au mois d'août n'ayant pas découragé les investisseurs, qui espèrent toujours une intervention des banques centrales pour soutenir la reprise économique.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,51% à 3.430,53 points vers 11h10 GMT. À Francfort, le Dax progressait de 0,37% et à Londres, le FTSE prenait 0,58%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avançait de 0,32%.

"Je crois que nous allons avoir davantage de mesures de soutien de la part de pratiquement toutes les banques centrales de la planète", estime Michael Ingram, analyste marchés chez BGC Partners. "Nous vivons dans une économie globalisée. C'est un ralentissement global, donc les décideurs doivent intensifier leurs efforts."

Si le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke, est resté évasif vendredi sur le moment que pourrait choisir la Fed pour prendre l'initiative , les marchés attendent désormais avec impatience la réunion des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi prochain.

Ils espèrent que son président, Mario Draghi, précisera à cette occasion les conditions dans lesquelles la BCE pourrait racheter des dettes italiennes et espagnoles.

Une initiative de la BCE pour lutter contre la crise de la dette serait d'autant mieux venue que les indicateurs publiés lundi ont témoigné d'une accélération de contraction de l'activité manufacturière dans la zone euro en août, même si celle-ci s'est avérée un peu moins forte que le mois précédent en France et en Allemagne. La Grande-Bretagne, de son côté, a connu une embellie relative.

Wall Street restera fermée ce lundi, jour férié aux Etats-Unis.

Aux valeurs, les produits de base signent la plus forte hausse sectorielle (+1,62%), portés par les espoirs de mesures de soutien à l'économie, notamment en Chine, qui profitent à l'ensemble des valeurs minières.

Seules les valeurs automobiles (-0,49%) sont dans le rouge, plombées notamment par un nouveau recul des immatriculations de voitures neuves en France, qui a particulièrement affecté Renault, dont le titre perd 1,74%.

Le marché obligataire est peu actif en attendant la réunion de politique monétaire de la BCE. Les futures sur Bund reculent légèrement, de même que le rendement de la dette espagnole à courte échéance.

"Il est difficile pour la BCE de prendre une initiative spectaculaire jeudi, mais elle doit au moins donner l'impression qu'elle en a l'intention", souligne Padhraic Garvey, stratège taux chez ING. "Le marché devient plus réaliste à mesure que les jours passent, donc il ne devrait pas être trop déçu."

Sur le marché des changes, l'euro est toujours pratiquement inchangé par rapport au dollar. Les cours du pétrole fluctuent également très peu, les espoirs de mesures de relance compensant l'inquiétude résultant de la contraction de l'activité industrielle en Chine et en Europe.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...