Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les bourses en europe reculent à la mi-séance

Marché : Les bourses en europe reculent à la mi-séance

Les bourses en europe reculent à la mi-séanceLes bourses en europe reculent à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les marchés financiers débutent lundi sur une note prudente une semaine qui sera marquée par le début des publications de résultats d'entreprises aux Etats-Unis.

Les places boursières européennes sont en léger recul à la mi-séance. Vers 12h30 GMT, le CAC 40 gagne 0,25% à 3145,71 points, tandis que Francfort recule de 0,14%, Londres de 0,16% et Milan de 0,13%.

Les futures sur indices américains préfigurent une ouverture à l'équilibre à Wall Street. Le géant américain de l'aluminium Alcoa qui donnera, après la clôture à New York, le coup d'envoi des résultats, quatre jours après avoir dévoilé un plan de réduction de 12% de ses capacités. Cette conjonction donne le ton d'une saison des trimestriels marquée par le ralentissement économique et l'impact de la crise de la dette dans la zone euro.

"Les valorisations semblent porteuses mais les anticipations de bénéfices continuent d'être revues en baisse. Je vois mal ce qui pourrait déclencher un élan à la hausse à court terme. La faiblesse des volumes tend à montrer que les investisseurs restent très préoccupés par les perspectives", explique Jeremy Batstone-Carr, stratège de Charles Stanley.

Sur les places européennes, l'optimisme relatif pour les résultats des trois derniers mois de 2011 est tempéré par le recul du secteur pharmaceutique après la publication par GlaxoSmithKline de résultats d'essais cliniques jugés décevants. Le groupe britannique perd près de 3% et l'indice sectoriel Stoxx abandonne 0,6%.

UniCredit (-10,8%) poursuit sa chute après le lancement de son augmentation de capital, lancée avec une décote de plus de 40%.

A la hausse, Renault prend 1% après une recommandation d'achat de Citigroup.

Sur les marchés de taux, la matinée a été marquée par un resserrement des écarts de rendements (spread) entre les emprunts italiens et allemands à 10 ans, à 522 points de base. Mais les tensions restent importantes avant plusieurs adjudications clés au cours des prochains jours, notamment italiennes et espagnoles.

L'euro regagne un peu de terrain, à plus de 1,2750 dollar, après avoir touché en début de journée un plus bas de 16 mois à ,2666 sur la plateforme de transactions EBS. Mais les cambistes s'attendent à une reprise du mouvement baissier en raison des craintes liées à la crise de la dette et à la divergence entre les trajectoires de croissance de l'Europe et des Etats-Unis.

Le soutien à la croissance et la coordination des politiques économiques et budgétaires devaient être au coeur du déjeuner de travail entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel à Berlin.

Le baril de Brent reste proche du seuil des 113 dollars en raison des craintes d'escalade militaire dans le détroit d'Ormuz, par lequel transitent environ 40% des exportations mondiales de brut.

Marc Angrand, édité par Jean Décotte

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...