Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les banques font plier le cac 40, bnp paribas chute de 7%

Marché : Les banques font plier le cac 40, bnp paribas chute de 7%

Les banques font plier le cac 40, bnp paribas chute de 7%Les banques font plier le cac 40, bnp paribas chute de 7%

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a creusé ses pertes en fin de séance, l'indice CAC 40 clôturant finalement en repli de 1,6% à 3 265 points. Le secteur bancaire a été le plus fort contributeur à la baisse dans la perspective de la mise en place d'une taxe de 0,1% sur les transactions financières. C'est le président Nicolas Sarkozy qui l'a annoncé hier soir au cours d'une interview télévisée largement diffusée, précisant que cette taxe sera effective dès le 1er août.

Par ailleurs, Bank of America Merrill Lynch a revu sa recommandation à la baisse sur Société Générale et BNP Paribas, passant de "Achat" à "Neutre" sur la première (objectif de cours de 23 euros) et de "Neutre" à "Sous-performance" sur la seconde (objectif de 36 euros).

Enfin, la prudence restait de mise avant le sommet de Bruxelles qui devra, comme l'expliquait ce matin un broker parisien, "finaliser le pacte budgétaire et s'attaquer à l'épineuse question de la croissance en pleine phase d'austérité budgétaire".

"Un point clé sera la finalisation du fonctionnement du FESF [Fonds européen de stabilité financière] et du MES [Mécanisme européen de stabilité] dont les capacités pourraient être revues à la hausse pour renforcer la confiance, et donc la croissance à court terme. Malheureusement, ce sommet devrait une fois de plus être perturbé par le dossier grec, les négociations avec les créanciers privés prenant un retard considérable", a précisé le CM-CIC.

Le titre BNP Paribas a décroché de 7,1% et Société Générale de 6,4%. Bien qu'épargné par la dégradation de Merrill Lynch, Crédit Agricole a dévissé de 6,6%.

Carrefour a reculé de 4,1% alors que le groupe a annoncé ce lundi comme attendu la nomination de George Plassat à la tête du géant de la distribution, en remplacement de Lars Olofsson.

Le secteur de la construction a été affecté comme le reste du marché, mais avec un alibi en béton : le groupe allemand de BTP Hochtief a lancé un avertissement sur ses résultats de 2011 qui se traduiront par une perte nette d'environ 160 millions d'euros, contre une perte de 100 millions d'euros prévue jusqu'à présent. Lafarge a cédé 3,8%, Saint-Gobain, Bouygues et Vinci 2,7% environ.

Quelques valeurs ont cependant échappé au repli généralisé des marchés, à l'image de Euler Hermès (+2,1%) et de Eurofins Scientific (+2,9%), grâce à une étude de Goldman Sachs.

Essilor et Sanofi, deux valeurs défensives par excellence, ont gagné respectivement 1,8% et 0,6%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...