Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Les actionnaires d'unicredit valident l'augmentation de capital

Marché : Les actionnaires d'unicredit valident l'augmentation de capital

Les actionnaires d'unicredit valident l'augmentation de capitalLes actionnaires d'unicredit valident l'augmentation de capital

ROME (Reuters) - Les actionnaires d'UniCredit ont approuvé jeudi à une majorité écrasante une augmentation de capital très dilutive de 7,5 milliards d'euros, destinée à redresser un bilan en lambeaux.

La première banque italienne, qui est aussi la plus exposée à l'international, fait ainsi appel au marché pour la troisième fois depuis 2008, subissant de plein fouet le contrecoup de la crise de la dette de la zone euro.

Elle est confrontée à un déficit de fonds propres de 7,97 milliards d'euros, le plus élevé en Europe après celui de Santander, au vu des dispositions rigoureuses édictées par l'Autorité bancaire européenne (ABE).

L'augmentation de capital approuvée par 98% des actionnaires environ doit lui permettre d'atteindre un ratio de capital dur Tier 1 de 9% en 2012. Elle doit être lancée au premier trimestre 2012 et représente la moitié à peu près de la valeur de l'établissement.

UniCredit avait annoncé en novembre la suppression de 6.150 emplois et son retrait de certaines activités de premier plan, un mouvement qui se généralise en Europe.

L'administrateur délégué Federico Ghizzoni a dit, dans un entretien publié jeudi par La Stampa, que la banque emploierait le produit de l'augmentation de capital à financer ménages et entreprises italiens et à soutenir ses opérations en Europe de l'est.

Il a dit par la suite à la presse qu'UniCredit envisageait de recourir aux nouveaux financements à trois ans que la Banque centrale européenne (BCE) doit adjuger le 21 décembre.

"Nous évaluons cette possibilité avec soin (...) Je ne crois pas que ce sera pour des montants importants", a-t-il dit. "C'est une opportunité."

Des sources ont dit ce même jeudi que l'Italie avait débloqué des fonds détenus par la banque centrale de Libye pour l'autoriser à prendre part à l'augmentation de capital.

D'après le site d'UniCredit, cette banque centrale détient 4,98% de son capital et la Libyan Investment Authority 2,6% environ.

Les fonds ainsi débloqués représentent 375 millions d'euros, soit 5% d'UniCredit à peu près, ce qui implique que la banque centrale libyenne pourrait souscrire à l'augmentation de capital à hauteur de la totalité de sa part, a expliqué une source.

L'action a terminé en hausse de 1,14% à 0,71 euro.

Stefano Bernabei et Francesca Landino, Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean Décotte

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...