Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Léger mouvement de reprise de l'euro

Marché : Léger mouvement de reprise de l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne grappillait 0,45% face au dollar ce midi dans un marché peu animé, revenant ainsi à 1,3548 dollar l'euro après avoir ouvert à 1,3492.

L'euro gagne également 0,37% face à la livre à 0,8656, 0,33% contre le yen à 104,17, mais il se tasse de 0,15% face au franc suisse à 1,2355 franc l'euro.

Coté américain, la “supercommission” de lutte contre les déficits n'a pas réussi à se mettre d'accord, ce qui était prévu mais reste cependant un facteur négatif. “Cet échec remet, naturellement, en cause les espoirs de vote d'un plan de relance”, indique Aurel BGC, et une nouvelle peu engageante pour le dollar.

Comme les variations, les volumes restent cependant faibles à l'approche du jour férié américain de Thanksgiving, jeudi.

En Europe en tout cas, la situation souveraine continue cependant de focaliser l'attention des opérateurs. Ce midi, les taux des emprunts d'Etat à 10 ans s'établissent à 6,71% pour l'Italie et à 6,60% pour l'Espagne, soit à deux doigts du seuil “fatidique” des 7% à partir duquel l'Irlande et le Portugal avaient perdu le contrôle de leurs finances publiques. Ces taux sont de 3,55% pour la France et de 1,95% en Allemagne, soit un 'spread' (écart) de 160 points de base, après que les 200 aient été touchés la semaine passée.

“Selon Moody's, la hausse des taux d'intérêt des obligations d'Etat françaises de manière durable aura un effet négatif sur le crédit et sur les défis budgétaires et la perte du triple AAA est à l'ordre du jour”, commentaient les cambistes de Pictet & Cie ce matin. “Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, a déclaré que la perte du triple AAA de la France aurait comme répercussion immédiate un abaissement de la note du FESF, ce qui n'est pas envisageable et serait complètement injustifié”, commentent-ils encore.

'La prudence est de mise cette semaine face aux divisions au sein de l'Europe sur le rôle de la BCE face à la crise de la dette', indiquait-on hier à propos des changes chez la banque suisse Bordier & Cie. “Les changements politiques européens n'ont pas réussi à ramener non plus la confiance, pourtant des discussions de fond sur l'émission d'euro-obligations sont en cours. Nous sommes de nouveau devant une alternative : soit l'UE arrive à se mettre d'accord pour imposer à la BCE l'achat massif d'obligations ou pour émettre des euro-obligations, soit la création de systèmes monétaires 'duals' en Allemagne ou dans les PIIGS, va devoir se mettre en place”, ajoutent les spécialistes.

Cet après-midi, on attend, du côté américain, la 2ème estimation de la croissance du 3ème trimestre (prévision : 2,5% ; précédent : 2,5%), la consommation des ménages sur la même période (prévision : + 2,1% ; précédent : + 2,1%), l'indice de la Fed de Richmond pour novembre (prévision : - 2 , précédent : - 6) et enfin, vers 20 heures, les “minutes” de la dernière réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...