Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Léger mieux pour la parité euro/dollar

Marché : Léger mieux pour la parité euro/dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne tentait de mettre fin à un cycle de séances baissières ce midi, et aussi de reprendre la barre symbolique des 1,30 dollar l'euro. Vers 13 heures, l'euro gagnait ainsi 0,25% contre le billet vert à 1,3002 dollar.

Face au yen, l'euro prenait même 0,74% à 104,2 yens l'euro, tout en restant parfaitement stable face au franc suisse à 1,2096 franc l'euro.

Exception notable : la devise européenne se tasse de 0,33% contre la livre sterling à 0,8060 livre l'euro. En effet, selon une estimation préliminaire, le PIB britannique s'est accru de 1% au troisième trimestre par rapport au deuxième, une hausse supérieure aux attentes qui intervient après trois trimestres consécutifs de contraction, de 0,4%, 0,3% et 0,4% respectivement.

L'issue du comité de politique monétaire de la Fed, hier soir, n'a semble-t-il pas apporté d'éléments nouveaux. Selon Paul-André Pinsonnault, économiste principal de la banque canadienne FBN, le communiqué de la Fed ne contenait 'pas grand changement' par rapport à celui du 13 septembre, qui a donné le coup d'envoi du 'QE 3' : 'La Fed observe que les dépenses des ménages ont progressé un peu plus vite (ce qui est un peu plus optimiste que dans le communiqué de septembre) mais elle continue de craindre que sans détente monétaire suffisante, la croissance économique puisse ne pas être assez solide pour générer une amélioration durable sur le marché du travail”

Et l'économiste québécois de poursuivre : “dans ce contexte, le FOMC a confirmé sa politique actuelle. Il continuera d'acheter des titres adossés à des créances hypothécaires d'agences au rythme de 40 milliards de dollars par mois', commente-t-il.

Par ailleurs, les raisons fondamentales d'être optimistes restent rares en Europe, comme le résument les analystes du bureau d'études parisien NFinance ce matin : “alors que l'économie américaine montre des signes d'amélioration (indicateur positif des ventes de maisons individuelles neuves en septembre au plus haut de 2 ans et demi et statu quo de la Fed) et que la Chine se dirige vers un sursaut industriel (PMI octobre à 49.9 vs 47.9 en septembre), l'Europe semble s'enfoncer inexorablement dans la crise.”

“Comment va-t-on s'en sortir ?”, s'interrogent les analystes.

A court terme cependant, ce sont les dernières rumeurs provenant de la Grèce qui semblent mettre du baume au coeur des cambistes : “la Grèce a déclaré qu'elle était parvenue à un accord avec la 'troïka' sur de nouvelles mesures et réformes concernant le pays, ce qui a été démenti par la Commission européenne et le FMI”, rapporte Saxo Banque. Le sentiment dominant est toutefois qu'une issue favorable se profile.

Cet après-midi, les cambistes suivront de près le inscriptions hebdomadaires au chômage américain, les commandes de biens durables et les ventes de logements neufs.

La première estimation de l'évolution du PIB US pour le 3ème trimestre est attendue vendredi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...