Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le résultat de goldman sachs en baisse moins forte que prévu

Marché : Le résultat de goldman sachs en baisse moins forte que prévu

tradingsat

par Lauren LaCapra et Dan Wilchins

NEW YORK (Reuters) - La banque américaine Goldman Sachs a fait état mardi d'une chute de 72% de son résultat net au premier trimestre en raison d'une moins bonne activité en ce qui concerne les transactions sur les marchés.

La banque a prévenu qu'il existait dans le contexte actuel moins de possibilités de s'enrichir.

Tiraillés entre un résultat en baisse moins forte que prévu et cet appel à la prudence, les investisseurs ont d'abord été tentés d'acheter l'action avant de renoncer.

A la mi-journée, l'action baissait de 2,3% à 150,25 dollars dans un marché en légère hausse.

Le bénéfice de Goldman Sachs a atteint 908 millions de dollars au premier trimestre, soit 1,56 dollar par action, alors que le marché anticipait 0,82 dollar. Un an plus tôt, le résultat était ressorti à 3,3 milliards de dollars, ou 5,59 dollar.

Le rachat pour cinq milliards de dollars d'actions préférentielles auprès du fonds Berkshire Hathaway a également pesé sur les résultats. Cette opération a eu pour conséquence une charge de 1,64 milliard de dollars, sans laquelle le BPA aurait atteint 4,38 dollars.

Le produit net bancaire (PNB) a quant à lui reculé de 7% à 11,89 milliards de dollars.

Goldman a longtemps affiché la rentabilité la plus élevée de Wall Street. Mais la réforme financière américaine menace ses profits dans des secteurs qui ont été historiquement d'importantes sources de gains, dont le trading pour compte propre et le trading de dérivés avec la clientèle.

Mardi, Goldman a certes fait état d'un rebond de 83% de son chiffre d'affaires dans le trading par rapport au quatrième trimestre 2010, mais, lors d'une téléconférence, la banque a parlé d'obstacles pour l'avenir.

En matière de trading, les profits ont baissé à Wall Street par rapport à un premier trimestre 2010 particulièrement élevé, mais certaines banques s'en sortent mieux que d'autres. En matière de trading obligations, devises et matières premières, le chiffre d'affaires a chuté de 28%, alors que chez JPMorgan Chase & Co la baisse n'a été que de 4%.

Le directeur financier du groupe David Viniar a concédé que la part de marché de la banque dans le trading avait baissé.

Goldman Sachs a également provisionné 5,23 milliards de dollars ce trimestre pour rémunérer ses employés, soit une baisse de 5% par rapport au premier trimestre 2010.

Dan Wilchins et Lauren Tara LaCapra, Gregory Schwartz et Jean Décotte pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...