Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le plan de redressement de tesco ne porte pas encore ses fruits

Marché : Le plan de redressement de tesco ne porte pas encore ses fruits

Le plan de redressement de tesco ne porte pas encore ses fruitsLe plan de redressement de tesco ne porte pas encore ses fruits

LONDRES (Reuters) - Tesco a annoncé une baisse de ses ventes en Grande-Bretagne au premier trimestre, ce qui laisse penser que son plan de redressement, consécutif à un brutal "profit warning" en janvier, le premier en plus de 20 ans, met du temps à produire ses effets.

Le premier distributeur britannique a dit lundi que les ventes des magasins ouverts depuis un an au moins, hors carburants et TVA, avaient baissé de 1,5% sur une période de 13 semaines au 26 mai.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 1% à 2%.

Sur la période de trois mois au 25 février, soit son quatrième trimestre de l'exercice précédent, Tesco avait subi une contraction des ventes de 1,6%.

En incluant les carburants, les ventes ont augmenté de 2,2% au premier trimestre.

Le trimestre sous revue n'incorpore pas les ventes consécutives au jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, ainsi qu'un jour chômé bancaire de fin de printemps, deux éléments qui sont tombés durant son deuxième trimestre.

Le résultat commercial doit tenir également compte d'un comparatif relevé où le premier trimestre comportait le jour bancaire chômé ainsi que le mariage du prince William.

"A ce point de l'année, nous sommes conformes aux attentes du marché, au niveau du groupe. Les perspectives annuelles restent inchangées", a dit le distributeur.

Le directeur général Phil Clarke avait considérablement revu en baisse les plans d'expansion du distributeur en avril et dit qu'il consacrerait plus d'un milliard de livres à améliorer les magasins ainsi que les courses en ligne, afin de mettre un terme aux pertes de parts de marché.

Il estime que les magasins britanniques ont besoin d'être rénovés, d'embaucher, de baisser leurs prix et d'offrir de meilleurs produits alors que jusque là ils restaient focalisés sur la réduction des coûts et sur les marges.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...