Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le moral des ménages américains à un plus bas de 30 ans en août

Marché : Le moral des ménages américains à un plus bas de 30 ans en août

Le moral des ménages américains à un plus bas de 30 ans en aoûtLe moral des ménages américains à un plus bas de 30 ans en août

par Alexandra Alper et Pedro Nicolaci da Costa

NEW YORK (Reuters) - Le sentiment du consommateur américain est tombé en août à son plus bas niveau depuis plus de 30 ans, sur fond de craintes pour la reprise économique et de désenchantement sur les politiques gouvernementales.

Selon les estimations provisoires de l'enquête Thomson Reuters/Université du Michigan publiées vendredi, l'indice a chuté à 54,9, du jamais vu depuis mai 1980, après 63,7 en juillet. Les analystes prévoyaient en moyenne 63,0.

Après cette publication, les principaux indices de Wall Street ont effacé une partie de leurs gains et le Nasdaq est même tombé dans le rouge, avant de reprendre leur marche en avant. A Paris, le CAC 40 a aussi brièvement réduit ses gains.

Le fort taux de chômage, la stagnation des salaires et l'interminable débat entre démocrates et républicains sur le relèvement du plafond de la dette ont pesé sur le moral des consommateurs, qui ont été interrogés avant l'abaissement de la note souveraine des Etats-Unis par Standard & Poor's.

"Dans l'histoire de cette enquête, nous n'avons jamais eu autant de consommateurs qui ont spontanément mentionné les aspects négatifs du rôle du gouvernement", explique dans un communiqué le directeur de l'enquête Richard Curtin.

"C'est plus que la simple reconnaissance que les mesures monétaires et budgétaires traditionnelles sont en large partie épuisées; c'est la prise de conscience que le gouvernement était incapable d'agir ou réticent à le faire."

AIGREUR ET INQUIÉTUDES

L'administration Obama récolte les opinions négatives de 61% des sondés, soit le pire score parmi tous les présidents précédents. Les deux tiers des personnes interrogées ont estimé que l'économie s'était dégradée récemment.

Et 75% d'entre elles s'attendaient début août à des temps difficiles pour l'économie, un ratio qui s'approche du pic historique de pessimisme touché à 82% en 1980.

La composante des conditions actuelles de l'indice a reculé plus fortement que prévu à 69,3, son plus bas niveau depuis novembre 2009, après 75,8 en juillet et alors que le marché attendait 74,3.

Celle des anticipations est tombée à 45,7, du jamais vu également depuis mai 1980, contre 56,0 en juillet et un consensus à 55,3.

Les anticipations d'inflation à un an sont restées stables en août à 3,4% le mois dernier par rapport à juillet, de même que les anticipations à cinq ans, à 2,9%.

"La surprise, c'est la forte baisse" du moral des ménages, estime Stephen Stanley, de Pierpont Securities.

"Certains chiffres sont même plus bas que ce qu'on a pu voir pendant la récession et la crise financière. La chute dans les anticipations semble due à l'aigreur des gens sur la situation politique et à leurs inquiétudes à propos des marchés financiers."

Toutefois, cette étude inquiétante a été en partie minimisée sur les marchés après la publication d'une hausse de 0,5% des ventes au détail en juillet aux Etats-Unis, soit leur plus forte progression depuis mars.

"Les dépenses des gens ne correspondent pas toujours à leur humeur. Je doute que les choses soient aussi mauvaises que ce que suggère l'indice du moral des ménages", ajoute Stephen Stanley.

Jean Décotte pour le service français, édité par Matthieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...