Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le monde dans le rouge en 2010, redressement au 1er trimestre

Marché : Le monde dans le rouge en 2010, redressement au 1er trimestre

Le monde dans le rouge en 2010, redressement au 1er trimestreLe monde dans le rouge en 2010, redressement au 1er trimestre

PARIS (Reuters) - Le groupe Le Monde a essuyé l'an dernier une lourde perte de plus de 30 millions d'euros mais son résultat opérationnel s'est redressé au premier trimestre grâce à des réductions de coûts et au dynamisme du Monde.fr.

Dans un communiqué publié mercredi dans les pages du quotidien du soir, le conseil de surveillance détaille les résultats du groupe pour l'année 2010 au cours de laquelle le groupe a été renfloué à hauteur de 110 millions par le trio Pigasse-Bergé-Niel, devenu son premier actionnaire.

"Cet exercice aura été marqué pour le Groupe Le Monde par une situation financière très dégradée qui, couplée à un fort endettement, a conduit à la fin de l'année à sa recapitalisation de manière à assurer sa continuité d'exploitation", peut-on lire dans le communiqué.

Le groupe a vu son chiffre d'affaires reculer à 373,1 millions d'euros l'an dernier contre 396,9 millions lors de l'exercice précédent, pénalisé principalement par des cessions et la baisse de 5% du chiffre d'affaires généré par le quotidien et l'ensemble de ses suppléments.

Le pôle magazines, qui regroupe entre autre Courrier International et Télérama, est en revanche resté stable tandis que les activités internet ont continué de progresser.

Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe termine dans le rouge avec une perte opérationnelle de 4,8 millions d'euros (contre 5,6 millions en 2009) et une perte nette part du groupe de 34 millions.

Le Monde a toutefois repris des couleurs sur les trois premiers mois de 2011 à la faveur notamment d'importantes réductions de coûts et d'une actualité dense qui a dopé la diffusion des journaux.

La société éditrice du quotidien affiche ainsi un résultat d'exploitation de 0,1 million d'euros contre une perte de 2,1 millions l'an dernier.

Dans le communiqué, le conseil de surveillance revient sur les grand chantiers au programme de 2011, dont le regroupement des différentes régies publicitaires dans une seule entité et l'élaboration d'une nouvelle offre pour le week-end, prévue pour la rentrée prochaine qui sera "plus étoffée" avec plusieurs cahiers thématiques et un nouveau magazine.

Les réflexions sont par ailleurs toujours en cours sur l'épineuse question de l'imprimerie du Monde qui a perdu l'an dernier environ 5 millions d'euros.

Le conseil de surveillance a rappelé que le montant de ses investissements dans un plan de modernisation seraient conditionnés à l'implication d'autres éditeurs de presse.

Mardi, des débrayages ont eu lieu à l'imprimerie, qui emploie au total 180 personnes, à l'occasion de l'ouverture de discussions entre la direction et les syndicats. Ce mouvement a provoqué des retards dans la distribution du quotidien.

Gwénaelle Barzic, édité par Marc Joanny

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...