Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le marché parisien recule dans de faibles volumes

Marché : Le marché parisien recule dans de faibles volumes

Le marché parisien recule dans de faibles volumesLe marché parisien recule dans de faibles volumes

(Tradingsat.com) - Le marché parisien poursuit jeudi sa (légère) consolidation, l'indice CAC 40 affichant un repli de 0,45% à 3422 points à mi-séance. Les volumes toujours anémiques (935 millions d'euros à 13h30) semblent refléter le fait que les investisseurs limitent néanmoins leurs prises de bénéfice face aux anticipations d'intervention des banques centrales.

Après les récentes nouvelles macroéconomiques négatives en Europe, notamment sur l'Allemagne, ainsi qu'en France, dont l'entrée en récession au troisième trimestre semble probable, la Chine inquiète quelque peu à son tour. L'Empire du milieu a fait état ce matin d'une décélération de la croissance de sa production industrielle, qui a enregistré en juillet une hausse de 9,2% en rythme annuel, sa progression la plus faible depuis trois ans.

Au palmarès des plus fortes hausses du CAC 40, AXA poursuit sa remontée (+1,9% à 11,2 euros), suivi par LVMH (+ 1,2% à 132,1 euros) et L'Oréal (+1% à 101,6 euros), tandis que Michelin (-2,5% à 56,7 euros), France Télécom (-2,3% à 11,2 euros) ferment la marche.

De même, GDF Suez recule de plus de 2% alors que l'agence de contrôle nucléaire belge (AFCN) inspecte actuellement le réacteur nucléaire Doel 3, exploité par Electrabel, la filiale belge du groupe, et pourrait fermer plus rapidement que prévu deux autres de ses réacteurs (Doel 1 et 2).

Hors indice phare, Gemalto accélère son repli (-5% à 58,5 euros) en réaction à l'accord annoncé hier soir par la célèbre chaîne de café Starbucks et la start up Square dans le domaine du paiement mobile. Une solution que les investisseurs voient une alternative à la technologie sans contact NFC dans laquelle s'est engagée Gemalto.

Sur le compartiment bancaire, Crédit Agricole évolue sans tendance (-0,2%) après avoir confirmé avoir reçu des offres de la part de plusieurs acteurs bancaires grecs portant sur l'acquisition de la totalité de sa filiale grecque Emporiki Bank. Une opération qui risque cependant de coûter cher à la banque verte, qui va devoir recapitaliser sa filiale pour obtenir le feu vert de la Banque centrale grecque et du Fonds hellénique de stabilité financière.

Sur le marché des changes, l'Euro cède du terrain face au billet vert (-0,5% à 1,2303 dollar). La fermeté du dollar n'empêche pas les cours du pétrole de poursuivre leur ascension ; le baril WTI s'apprécie de 0,1% à 93,5 dollars, tandis que le baril de Brent de Mer du Nord progresse encore au dessus des 112 dollars. Enfin, l'or reste stable à 1 611,60 dollars.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...