Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le marché automobile poursuit sa chute en février

Marché : Le marché automobile poursuit sa chute en février

Le marché automobile poursuit sa chute en févrierLe marché automobile poursuit sa chute en février

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont à nouveau chuté en février, de 20,2% en données brutes sur un an, la disparition des primes à la casse dans un marché atone continuant de se faire sentir.

Les immatriculations de PSA Peugeot Citroën, qui a officialisé mercredi soir une alliance stratégique avec l'américain General Motors dans le sillage de la chute de ses ventes en Europe, ont dégringolé de 29,2%. Celles du groupe Renault ont chuté quant à elles de 28,5%.

"En février, ça baisse très fort pour tous les fabricants qui ont des volumes de masse, ceux qui avaient le plus bénéficié des primes à la casse", a commenté François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). "Mars se comparera aussi à un mois très haut en 2011, et au total le premier trimestre sera en baisse sensible."

Le CCFA attend toujours un marché en baisse de 10% environ sur l'ensemble de l'année.

Les aides publiques mises en place pour soutenir le marché français face à la crise de 2008-2009 ont disparu le 31 décembre 2010, mais les voitures commandées avant cette date ont été livrées - et immatriculées - pendant les trois mois qui ont suivi.

Au total, les immatriculations sont tombées le mois dernier à 163.063 unités dans l'Hexagone, selon les chiffres publiés jeudi par le CCFA. Corrigées des jours ouvrables, février ayant compté 21 jours ouvrables contre 20 en 2011, la baisse ressort à 24%.

En décembre 2011 et en janvier 2012, le marché s'était déjà contracté respectivement de 17,8% et de 20,7% en données brutes.

Tous les généralistes sont à la peine, mais certains plus que d'autres. La marque Peugeot a dégringolé de 34,7%, Citroën de 22,4%, la marque Renault de 31,2%, Fiat de 29,7% et Opel, la marque européenne de General Motors, de 33,0%.

En revanche, la marque Volkswagen recule à son tour, mais seulement de 9,8%, tandis que Ford abandonne 12,3% et que Dacia, la marque low cost de Renault, se replie de 8,5%.

Nissan, partenaire de Renault, continue en revanche de tirer son épingle du jeu avec un gain de 9,9% grâce au succès des crossovers Juke et Qashqai.

Chevrolet, autre marque de GM commercialisée en Europe, a vu quant à elle ses immatriculations augmenter de 13,5%. La part de marché reste minime - 1% environ - mais elle augmente grâce à des tarifs très compétitifs sur des modèles fabriqués en Corée, alors que celle d'Opel en France poursuit sa baisse.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...