Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le marché automobile américain déçoit, le froid mis en cause

Marché : Le marché automobile américain déçoit, le froid mis en cause

Déception pour le marché automobile en février aux Etats-UnisDéception pour le marché automobile en février aux Etats-Unis

par Paul Lienert et Ben Klayman

DETROIT (Reuters) - Comme l'an dernier, la rigueur de l'hiver a pesé sur les ventes automobiles aux Etats-Unis en février et la plupart des grands constructeurs ont réalisé des performances commerciales décevantes.

Six des sept principaux acteurs du marché ont ainsi publié mardi des chiffres mensuels de ventes certes en hausse sur un an mais inférieurs aux attentes.

"Mère nature n'a tout simplement pas été gentille avec nous", a déclaré Fred Diaz, le directeur de la marque Nissan aux Etats-Unis, ajoutant s'attendre à ce que les ventes perdues soient rattrapées lorsque la météo sera plus clémente.

Au total, les ventes de voitures aux Etats-Unis ont augmenté de 5,3% sur un an le mois dernier à 1.257.619 véhicules selon le cabinet d'études spécialisé Autodata. Les analystes interrogés par Thomson Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 7,1%.

Le secteur affiche ainsi pour février des ventes de 16,23 millions de véhicules en rythme annualisé alors que les économistes interrogés par Thomson Reuters ont dit tabler en moyenne sur un niveau annualisé de 16,7 millions d'unités.

La plupart des constructeurs ont mis en cause les conditions météorologiques dans le nord-est du pays et le Midwest, et certains ont aussi évoqué la remontée des prix à la pompe fin février.

"Il est certain qu'il y a eu un ralentissement" des ventes après le 20 février, a ainsi déclaré Mark LaNeve, vice-président de Ford chargé des ventes. Il a précisé que les ventes aux flottes avaient reculé davantage que les ventes aux particuliers.

LE PRIX À LA POMPE A PESÉ

Pour John Krafcik, président du cabinet d'études TrueCar, la météo extrême a pénalisé les ventes de voitures de tourisme plus que celles de pick-ups.

General Motors a fait état d'une hausse de 4% sur un an de ses ventes à 231.378 et Ford d'un recul de 2% à 180.383 tandis que Fiat Chrysler Automobiles a publié des ventes en hausse de 6% à 163.586.

Toyota a annoncé une progression de 13% des siennes à 180.467 véhicules, Nissan une hausse de 3% à 118.436 et Honda une augmentation de 5% à 105.466.

Le prix de vente moyen a légèrement diminué par rapport à janvier, à 33.299 dollars (29.733 euros) selon le cabinet d'études Kelley Blue Book, mais il est supérieur de 1.145 dollars à celui de février 2014. La remise moyenne par véhicule est demeurée stable à 2.623, précise TrueCar.

Les marques de luxe américaines ont particulièrement souffert, avec une chute de 13% des ventes de Cadillac de GM et de 7% des Lincoln de Ford. Les ventes de voitures électriques ont également reculé, avec une chute de 43% des ventes de la voiture hybride Chevrolet Volt et de 16% de la Nissan Leaf, ce qui s'explique par la forte baisse des prix des carburants pétroliers ces derniers mois.

Les ventes de gros pick-ups sont restées soutenues, la faiblesse du prix du carburant ayant compensé l'impact du mauvais temps : le Chevrolet Silverado et le GMC Sierra de GM affichent des hausses de 24% et 6% respectivement, tandis que les F-series de Ford ont vu leurs ventes reculer de 1%. Les ventes de pick-ups de Chrysler ont augmenté de 7%.

(Avec Bernie Woodall, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...