Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le gouvernement réviserait à 2% sa prévision de croissance 2012

Marché : Le gouvernement réviserait à 2% sa prévision de croissance 2012

Le gouvernement réviserait à 2% sa prévision de croissance 2012Le gouvernement réviserait à 2% sa prévision de croissance 2012

PARIS (Reuters) - La France va réviser de 2,5% à 2% sa prévision de croissance pour 2012 et conserver celle de 2% en 2011, écrit lundi Le Figaro sur son site internet.

Selon le quotidien, le gouvernement devrait néanmoins proposer une trajectoire de réduction du déficit améliorée, dans la foulée d'un résultat moins mauvais que prévu l'an dernier.

Contacté par Reuters, le ministère des Finances n'a pas souhaité faire de commentaire.

Selon Le Figaro, "Bercy (...) va revoir légèrement à la baisse sa prévision de croissance pour 2012. Elle ne serait plus affichée à 2,5%, mais à 2% - comme pour 2011".

Le quotidien cite une source à Bercy, selon laquelle "il ne faut pas que nous soyons trop éloigné du consensus des prévisionnistes".

A en croire le quotidien, le scénario d'un rebond l'an prochain serait donc écarté et la prévision d'une reprise à 2% cette année, optimiste selon nombre d'observateurs, conservée.

Ces modifications interviendraient dans le cadre du nouveau programme de stabilité qui doit être présenté au Parlement mi-avril puis à la Commission européenne.

Le programme actuel table sur une croissance de 2,5% à partir de 2012 après 2% en 2011 et une réduction du déficit public à 6% du produit intérieur brut fin 2011, 4,6% fin 2012 et 3% fin 2013, et l'objectif de 2% fin 2014 a été cité depuis.

A l'occasion de la publication d'un déficit moins élevé que prévu en 2010, à 7,0% au lieu de 7,7% attendu auparavant, le ministre du Budget François Baroin a dit que La France pourrait ramener son déficit à moins de 6% du PIB cette année.

Avec la ministre des Finances Christine Lagarde, ils ont ajouté que le retour à la limite de 3% du pacte de stabilité et de croissance européen serait plus rapide que prévu.

"Le gouvernement est résolument déterminé à être au rendez-vous de la trajectoire de déficit public inscrite dans la loi de programmation des finances publiques et à ramener le déficit public en-deçà de 3% en 2013", ont-ils dit dans un communiqué commun.

Laure Bretton et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...