Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le g20 pourrait apporter 500 milliards de dollars au plus au fmi

Marché : Le g20 pourrait apporter 500 milliards de dollars au plus au fmi

tradingsat

BRUXELLES (Reuters) - Les 20 principales économies mondiales devraient se mettre d'accord pour augmenter de 400 à 500 milliards de dollars les ressources du Fonds monétaire international (FMI), un montant inférieur à celui de 600 milliards évoqué initialement par le FMI, ont déclaré à Reuters plusieurs responsables du G20.

Ces capitaux sont censés donner au FMI les moyens de combattre la crise de la dette souveraine dans la zone euro.

Les ministres des Finances du G20 se réunissent la semaine prochaine à Washington et la volonté du Fonds d'augmenter ses ressources sera au centre de leurs discussions.

"Je dirais que ce sera quelque part entre 400 et 500 milliards de dollars et que cela dépendra beaucoup des engagements des grandes économies mondiales et des économies européennes extérieures à la zone euro", a dit un responsable du G20.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a déclaré jeudi qu'un accord pourrait prendre du temps, laissant entendre que la réunion de la semaine prochaine pourrait ne pas déboucher sur un accord définitif.

Elle a également dit qu'il était possible que le FMI ait besoin de moins de ressources qu'il ne le pensait voici quelques mois, les risques économiques et financiers s'étant atténués, de même que ses besoins de financement.

Les opérations à long terme (LTRO) de la Banque centrale européenne, deux refinancements à trois ans opérés en décembre et fin février, en abreuvant abondamment en liquidités le système bancaire, ont eux aussi contribué à diminuer les besoins du Fonds, de l'avis de responsables.

Le FMI estimait en janvier qu'il lui faudrait 500 milliards de dollars de plus pour des prêts et une rallonge de 100 milliards en réserves aux fins de protection des risques nés de la crise de la dette de la zone euro.

"IRRÉALISTE"

"Il a toujours été clair que cette enveloppe de 500 à 600 milliards de dollars (...) était trop, irréaliste", a dit un autre responsable du G20. "Nous serons contents si nous obtenons des autres pays autant que ce que les Européens sont disposés à contribuer."

Les pays de la zone euro se sont engagés à apporter 150 milliards d'euros et d'autres pays de l'Union européenne 50 milliards.

Le premier responsable a précisé que la Chine et le Japon pourraient ensemble fournir 100 milliards de dollars, voire un peu plus. "Il semble que le Japon et la Chine soient relativement contents de ce que l'Europe a accompli", a dit un troisième responsable.

"Mais parmi les économies en développement, on a encore le sentiment que les pays membres riches comme l'Allemagne devraient jouer un plus grand rôle dans la résolution des problèmes de la région; il se peut qu'il n'y ait pas d'accord jusqu'au tout dernier moment", a ajouté le troisième responsable.

Pour l'heure, les Etats-Unis et le Canada seraient les seuls pays qui ne contribueraient pas à une augmentation des ressources du FMI.

Jan Strupczewski, Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benjamin Mallet

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...