Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le fsi va investir 115 millions d'euros dans l'armateur cma-cgm

Marché : Le fsi va investir 115 millions d'euros dans l'armateur cma-cgm

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le Fonds stratégique d'investissement (FSI) a annoncé mardi son intention d'investir 150 millions de dollars (115 millions d'euros) dans l'armateur marseillais CMA-CGM qui s'efforce de redresser ses comptes après une perte en 2011 sur fond de ralentissement de l'économie mondiale et de hausse des prix du pétrole.

Confronté à de grandes difficultés au début de la crise financière, CMA-CGM s'était déjà retrouvé en 2009 dans une situation lourdement déficitaire avant de parvenir l'année suivante à redresser la barre grâce à une embellie de la conjoncture dans le transport maritime mondial.

A cette époque, la famille Saadé, propriétaire de CMA-CGM, avait entamé des premières discussions avec le FSI en vue d'une entrée de ce dernier au capital de l'armateur marseillais. Mais les deux parties n'étaient pas parvenues à trouver un terrain d'entente, notamment sur des questions de gouvernance.

"Ce qu'on note ces derniers trimestres, c'est un redressement de l'activité et des performances économiques de l'entreprise, donc à la fois une remontée des taux de fret et des taux de remplissage", souligne Thomas Devedjian, membre du comité exécutif du FSI, à propos de la situation de CMA-CGM.

"Aujourd'hui, l'entreprise est rentable et profitable. Son exploitation est nettement positive. L'entreprise s'en sort très bien opérationnellement", a assuré le dirigeant du FSI lors d'un entretien téléphonique avec Reuters.

Le fonds, détenu à 51% par la Caisse des dépôts et à 49% par l'Etat français, espère notamment, à travers cet investissement, contribuer à maintenir l'activité dans le port de Marseille.

Selon les termes de l'accord, le FSI aura à terme la possibilité d'entrer au capital de CMA-CGM à hauteur de 6%, via les obligations remboursables en actions qu'il aura souscrites auprès de l'armateur.

"Le jour où elles seront remboursées, ces obligations nous donneront droit à 6% du capital. Leur échéance est au plus tard 2020", explique Thomas Devedjian.

"Notre objectif, en accord avec l'entreprise, est de les accompagner vers une introduction en Bourse", poursuit-il.

Le FSI, détenu à 51% par la Caisse des dépôts (CDC) et à 49% par l'Etat français, explique qu'il disposera désormais d'un administrateur et d'un censeur au sein du conseil d'administration de CMA-CGM.

"Nous aurons un certain nombre de droits de co-décision sur les grandes décisions de l'entreprise", explique Thomas Devedjian.

"C'est tout de suite que nous avons droit à un siège au conseil d'administration, avec un poste de censeur", ajoute le dirigeant du FSI.

CMA-CGM a également fait aussi que le groupe turc Yildirim, déjà détenteur de 20% de son capital, s'était engagé à investir 100 millions de dollars supplémentaires (environ 76,65 millions d'euros) via des ORA, une opération lui permettant de porter, à terme, sa participation à 24%.

Matthieu Protard, édité par Pascale Denis

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...