Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le déficit public réduit à 7% en 2010, annonce lagarde

Marché : Le déficit public réduit à 7% en 2010, annonce lagarde

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le déficit public de la France a été réduit à 7,0% du produit intérieur brut (PIB) en 2010, contre 7,5% l'année précédente, donc nettement en dessous de l'objectif initial de 7,7%, a déclaré jeudi Christine Lagarde, la ministre de l'Economie.

L'Insee devait publier à 8h45 les chiffres détaillés des comptes publics nationaux pour 2010.

Le seul déficit du budget de l'Etat atteint 148,8 milliards d'euros selon les chiffres publiés le mois dernier, contre 138,0 milliards d'euros. Le déficit public englobe aussi les comptes des collectivités locales, des organismes de sécurité sociale et des organismes divers d'administrations centrales (Odac).

Le ministre du Budget, François Baroin, avait dit à plusieurs reprises ces derniers jours que le chiffre définitif serait meilleur qu'attendu.

Un écart de 0,7 point par rapport à l'objectif correspond à un montant d'environ 13 milliards d'euros.

"La France, très clairement, non seulement tient ses engagements en matière de déficit mais elle va au-delà", a déclaré Christine Lagarde sur Radio Classique. "Les engagements révisés de déficit, c'était 7,7%, on sera à 7% pour l'ensemble de l'année 2010."

Le projet de loi de programmation des finances publiques pour la période 2011-2014 prévoit que le déficit public sera ramené à 6,0% du PIB cette année.

La ministre de l'Economie n'a pas exclu jeudi un dépassement de cet objectif qui permettrait de passer sous le seuil de 6,0%.

"On va au-delà des objectifs en 2010, on surperforme de 10% (...), j'espère qu'on sera capable de continuer à faire bien et à faire mieux, ce serait formidable", a-t-elle dit.

"Pour l'instant, je crois qu'avec 125.000 nouveaux emplois en 2010, un déficit public maîtrisé au-delà de ce que nous avions pris comme engagements, une dette publique inférieure aux engagements aussi, l'économie française, vis-à-vis en particulier des investisseurs internationaux, apporte la preuve qu'elle est capable de tenir sa place en matière de finances publiques", a-t-elle ajouté.

Elle s'exprimait depuis Nankin, en Chine, où elle a participé à un séminaire de réflexion sur le système monétaire international dans le cadre de la présidence française du G20.

La France est notée "triple A" par les trois principales agences de notation financière internationale.

Marc Angrand, édité par Laure Bretton

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...