Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le crédit foncier veut lever des fonds auprès des particuliers

Marché : Le crédit foncier veut lever des fonds auprès des particuliers

tradingsat

PARIS (Reuters) - Le Crédit foncier, la filiale du groupe bancaire BPCE qui lancera le 13 janvier un emprunt obligataire pour financer des investissements d'intérêt général, a indiqué mardi vouloir lever un milliard d'euros cette année auprès du grand public.

Cet emprunt obligataire dont le montant minimum de souscription a été fixé à 100 euros, offrira une rémunération brute de 4,25% par an pendant six ans.

Les souscriptions pourront se faire soit directement sur le site internet dédié emprunt-creditfoncier.fr, soit auprès d'un réseau de partenaires comme la banque Martin Maurel, Boursorama Banque, Octo Finances, Oddo & Cie, Union Garantie de Placements.

"On s'est fixé comme objectif de lever un milliard d'euros en 2012", a expliqué Bruno Deletré, le directeur général du Crédit foncier, lors d'une conférence de presse.

Basé sur une émission obligataire, par offre au public, ce produit est une réponse à la situation économique actuelle en France puisqu'il a pour double vocation de relancer les investissements dans les infrastructures et d'être consacré à financer l'économie sur le territoire français, indique le Crédit foncier.

Les fonds ainsi levés serviront à financer des infrastructures (ponts, routes, ....) ainsi que des écoles, des hôpitaux et des logements résidentiels.

FINANCEMENT DU SECTEUR LOCAL

Ce secteur d'investissement relève traditionnellement du financement des collectivités locales.

Mais face à la raréfaction du crédit bancaire classique du fait de la crise de la dette que traverse la zone euro, les collectivités locales risquent dans les années qui viennent d'être confrontées à des déficits de financements.

En décembre, Dexia, ancien acteur historique du financement du secteur public en cours de démantèlement, estimait à près de 10 milliards d'euros le manque de ressources financières disponibles cette année pour les collectivités locales françaises.

"La ressource que nous levons là participera à ce financement (des collectivités locales, NDLR)", a expliqué Bruno Deletré, rappelant que les nouvelles contraintes réglementaires dissuadent les banques de financer les collectivités locales.

"Ce n'est pas avec l'argent qui sera levé ici que l'on pourra couvrir tous les besoins des collectivités locales en France, mais cela nous permettra de participer à ce marché-là", a toutefois relativisé le directeur général du Crédit foncier.

Interrogé sur la solidité financière de la société qui a été recapitalisée l'an dernier à hauteur de 1,5 milliard d'euros par le groupe BPCE, Bruno Deletré a assuré que Crédit foncier était un "actif coeur" pour sa maison-mère.

"Le Crédit foncier est un actif coeur du groupe BPCE et est considéré comme tel par le groupe BPCE", a-t-il souligné.

"La solvabilité du Crédit foncier, c'est la solvabilité de BPCE", poursuit-il. "De ce point de vue-là, l'investisseur peut être parfaitement tranquille dans la sécurité du produit dans lequel il va investir."

Revenant sur son exposition à la dette souveraine grecque, qui a justifié un renflouement par sa maison-mère, le Crédit foncier a expliqué que ce portefeuille était issu de la "diversification" de ses activités dans les années 2000 sur le secteur public local à l'étranger.

"Aujourd'hui, nous avons décidé de nous recentrer sur le marché coeur qui est le marché domestique, aussi bien sur les aspects financements de l'immobilier que le financement du secteur public local", a souligné Bruno Deletré.

Matthieu Protard et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...