Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le chinois ygm veut acheter des marques européennes de luxe

Marché : Le chinois ygm veut acheter des marques européennes de luxe

tradingsat

HONG KONG (Reuters) - Le distributeur YGM Trading envisage d'acquérir des marques de luxe européennes pour accroître son portefeuille en Chine, un marché prometteur qui pourrait bien devenir le premier au monde en l'espace de 10 ans.

YGM, qui détient déjà des licences sur Aquascutum en Asie et sur la marque française Guy Laroche, a dit mardi viser des entreprises non cotées, européennes, de préférence déjà présentes sur le marché asiatique.

"Nous pensons vraiment que notre force est en Asie, et que c'est un marché en croissance", a dit à Reuters sa directrice générale Shirley Chan.

Aussitôt après cette annonce, l'action du groupe YGM - dont la capitalisation boursière atteint 435 millions de dollars (300,4 millions d'euros) - a bondi de 9,3% à son plus haut depuis décembre.

Les distributeurs tels YGM et Trinity convoitent les marques européennes à mesure que la hausse du pouvoir d'achat pousse les consommateurs chinois à se tourner vers les enseignes de luxe étrangères, tandis qu'en Chine la flambée des loyers et des coûts salariaux pose un défi majeur au développement du secteur.

YGM, qui distribue des costumes pour homme, des robes de soirée et des articles de maroquinerie d'un éventail de marques comprenant le français Charles Jourdan, mais aussi Ashworth, Michel René et J. Lindeberg, a dit vouloir s'étendre "plus énergiquement" en Chine ces prochaines années.

D'après les analystes, YGM dispose d'une trésorerie largement suffisante pour se lancer dans des acquisitions, soit 54,85 millions de dollars au dernier exercice fiscal, près du double de l'année précédente.

La semaine dernière, YGM a fait état d'un bénéfice annuel en hausse de 42,4% pour l'exercice fiscal achevé fin mars, à 36 millions de dollars. Porté par une forte demande en Chine, son chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 16,4%.

Donny Kwok et Rachel Lee, Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...