Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le chinois hawtai vole au secours de saab

Marché : Le chinois hawtai vole au secours de saab

Le chinois hawtai vole au secours de saabLe chinois hawtai vole au secours de saab

AMSTERDAM (Reuters) - Hawtai Motor, un constructeur automobile chinois peu connu, a volé au secours de Saab, un an après le rachat du groupe suédois par le fabricant de voitures de luxe néerlandais Spyker Cars.

La production de Saab est arrêtée depuis plusieurs semaines en raison de l'incapacité du groupe à payer ses fournisseurs, qui ont du coup cessé de livrer leurs produits au constructeur.

Spyker Cars a déclaré que Hawtai, en échange de titres Spyker, allait investir 150 millions d'euros dans Saab, qui pourrait régler ses arriérés et lui permettre de reprendre sa production.

Si l'accord avec Hawtai est validé, les constructeurs chinois élargiront leur emprise sur l'industrie automobile suédoise après la vente de Volvo par Ford au groupe Geely.

Lundi, Spyker a annoncé qu'il s'était assuré un financement à court terme auprès d'un de ses actionnaires et qu'il comptait redémarrer la production du constructeur automobile suédois en l'espace d'une semaine.

La semaine dernière, l'Office suédois de la dette et General Motors, ancien propriétaire de Saab, ont approuvé le projet de l'entrepreneur russe Vladimir Antonov qui souhaite investir 30 millions d'euros dans le capital de Spyker pour en prendre 29,9%.

Vers 11h15 GMT, le titre Spyker bondissait de 16,16% à 4,9250 euros.

Hawtai va investir 120 millions d'euros en échange d'une participation maximale de 29,9% dans le constructeur néerlandais.

Spyker a ajouté que Hawtai, dont les capacités de production sont de 350.000 véhicules, fournirait également 30 millions d'euros sous forme d'un prêt convertible.

"Nous avons trouvé le bon partenaire pour développer les activités de Saab et construire une relation solide", a déclaré Victor Muller, directeur général de Spyker.

Spyker a ajouté que l'accord devait encore recevoir le feu vert des autorités chinoises, de la Banque européenne d'investissement ainsi que de l'Office suédois de la dette.

Selon le site internet de Hawtai, le groupe veut multiplier par plus de deux ses capacités de production d'ici 2015 en vue de devenir une marque de premier plan en Chine.

Aaron Gray-Block, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...