Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le cac 40 flambe de 5,7% et repasse la barre des 3 000 points

Marché : Le cac 40 flambe de 5,7% et repasse la barre des 3 000 points

Le cac 40 flambe de 5,7% et repasse la barre des 3 000 pointsLe cac 40 flambe de 5,7% et repasse la barre des 3 000 points

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris s'est envolée mardi, propulsée par le secteur bancaire sur des espoirs d'une intervention d'envergure de la Banque centrale européenne et d'un renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF) pour sortir de la crise. L'indice CAC 40 a rebondi pour la troisième séance consécutive, signant ce soir une hausse de 5,74% à 3 023 points.

Souvent la plus affectée pendant les phases de baisse, Société Générale (+16,8% à 20,5 euros) a cette fois-ci amplifié la hausse en signant la meilleure performance du CAC 40. BNP Paribas (+14,2% à 30,05 euros), Crédit Agricole (+13,1% à 5,19 euros), Natixis (+11% à 2,37 euros) ou encore Dexia (+8% à 1,51 euro) n'étaient pas en reste.

Selon la chaîne financière CNBC, des "responsables européens" envisagent de rassembler une partie des fonds du FESF dans un fonds commun de créances (FCC, special purpose vehicle) qui émettrait des obligations et achèterait de la dette souveraine européenne avec un "levier" financé par la BCE.

Toutefois, pour Aurel, la mise en place d'une telle solution parait difficile car il faut "que ces accords soient acceptés à l'unanimité". De plus, "il n'est pas évident que la banque centrale accepter de financer un levier pour acheter de la dette d'Etat (...)", a ajouté l'analyste dans une note publiée ce matin.

"Comme l'a précisé Standard & Poor's, l'utilisation du FESF comme levier ferait porter un risque plus important pour les Etats européens les mieux notés et pourrait provoquer la dégradation de leur note. Si le FESF est important, il ne doit pas devenir une grande poubelle pour dégager les Etats de leurs créances et les banques de leurs actifs pourris", a déclaré de son côté le CM-CIC.

Hors secteur bancaire et indice CAC 40, le titre de l'opérateur Iliad a terminé en repli de 0,5% à 85,7 euros. La maison mère de Free a progressé de plus de 5% depuis le début de l'année.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...