Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Le cac 40 creuse ses pertes, la grèce inquiète les marchés

Marché : Le cac 40 creuse ses pertes, la grèce inquiète les marchés

Le cac 40 creuse ses pertes, la grèce inquiète les marchésLe cac 40 creuse ses pertes, la grèce inquiète les marchés

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris fait de nouveau grise mine mercredi, la situation économique et politique de la Grèce continuant d'inquiéter les investisseurs, au lendemain d'une séance de repli marqué. Le secteur bancaire montre encore des signes de fébrilité, sur fond d'instabilité politique en Grèce où les risques d'une sortie de l'euro s'intensifient.

"Soit la Grèce accepte de perdre ce qui lui reste de souveraineté budgétaire et applique l'agenda de réformes fixé par ses créanciers. Soit elle reprend sa souveraineté monétaire et coupe les ponts ipso facto avec l'Europe (...). En ne tranchant pas entre ces deux options, les élections récentes ont finalement accru le risque de voir la Grèce choisir la sortie. Selon nous, un tel choc, s'il devait arriver, renforcerait la cohésion entre les autres membres de la zone euro", a commenté le bureau d'études Oddo.

Autre catalyseur négatif incitant à la prudence autour des banques, le mauvais début d'année de Dexia. L'établissement financier franco-belge en cours de restructration a en effet dégagé une perte nette part du groupe de -431 millions d'euros au 1er trimestre 2012, dont -416 M€ au titre des activités poursuivies et -15 M€ au titre des activités abandonnées. Le résultat du trimestre a été essentiellement impacté par différents éléments non récurrents pour un total avant impôts de -286 M€ ainsi que par le coût du financement garanti levé à partir de fin décembre 2011 dans le cadre de la convention de garantie temporaire.

Dans ce contexte, l'indice CAC 40 creuse ses pertes et recule à présent de 1,2% à 3 090 points. Crédit Agricole (-3,6% à 3,34 euros), BNP Paribas (-2,7% à 28,2 euros) et Société Générale (-2,5% à 16,7 euros) constituent les principales baisses de l'indice phare. Hors CAC, Natixis trébuche de 4% à 2,12 euros, pénalisé par une note de la SG.

A l'inverse, Legrand, Sanofi et L'Oréal tentent de résister, avec des gains modestes ne dépassant pas 0,5%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...