Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La zone euro doit octroyer plus de pouvoirs à l'ue, dit schäuble

Marché : La zone euro doit octroyer plus de pouvoirs à l'ue, dit schäuble

La zone euro doit octroyer plus de pouvoirs à l'ue, dit schäubleLa zone euro doit octroyer plus de pouvoirs à l'ue, dit schäuble

BERLIN (Reuters) - Les Etats de la zone euro doivent agir davantage au niveau européen et confier une partie de leurs responsabilités budgétaires et fiscales aux institutions européennes pour sortir de la crise de la dette, estime le ministre allemand des Finances dans des interviews publiées samedi.

Wolfgang Schäuble a déclaré à l'hebdomadaire allemand Focus que l'Italie serait en mesure de surmonter ses difficultés, qui découlent d'une crise de confiance sur les marchés.

"Les données économiques réelles ne sont pas mauvaises. Il faut seulement traiter les problèmes (...) Ceux-ci peuvent être résolus par l'Italie elle-même. Ce que Rome doit surmonter n'est rien en comparaison de la montagne que doit gravir la Grèce", fait-il valoir.

Bien que l'Europe dispose d'un pacte de stabilité et de croissance censé permettre d'intervenir beaucoup plus tôt, il est nécessaire que les pays membres agissent plus au niveau de l'UE, dit Schäuble.

"La pression exercée par la crise produit des effets qui ne seraient pas possibles autrement (...) plus grande est la crise, plus grand est le besoin de changement, poursuit-il. Le sentiment que cela nous conduira finalement beaucoup plus loin m'aide à traverser les moments pénibles."

Dans une autre interview accordée au Monde, Schäuble juge nécessaire, pour mieux s'assurer que les membres de la zone euro tiennent leurs engagements, de modifier les traités européens existants de façon à ce que les membres de la Commission européenne disposent en matière budgétaire de pouvoirs équivalant à ceux qu'ils ont déjà sur les questions de concurrence.

"Pourquoi le membre de la commission chargé de la mise en oeuvre des accords n'aurait-il pas les mêmes droits que le commissaire à la concurrence ?, demande-t-il. Pourquoi a-t-on le droit de porter plainte devant la Cour de justice des communautés européennes pour violation du droit européen mais pas du Pacte de stabilité ?"

Wolfgang Schäuble réaffirme aussi que la France et l'Allemagne doivent appuyer leur proposition en faveur d'une taxe sur les transactions financières même si elle suscite des réticences parmi d'autres pays de l'UE.

"Si on ne trouve pas assez vite de solution à vingt-sept, il faudra discuter au niveau de la zone euro. Ceux qui veulent être leaders doivent avancer. C'est le cas de la France et de l'Allemagne", estime-t-il.

Alexandra Hudson et Christian Plum, Philippe Bas-Rabérin pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...