Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La rigueur budgétaire soutient l'euro face au dollar

Marché : La rigueur budgétaire soutient l'euro face au dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne poursuivait vendredi midi le mouvement de reprise entamé hier et ce midi, face au dollar, le titre prenait ainsi 0,17% à 1,2937 dollar. Principaux catalyseurs : les budgets de rigueur présentés par l'Espagne et la France, jugés rassurants pour la pérennité de la zone euro. La devise de l'union monétaire semble ainsi confirmer le rebond sur les 1,2830 dollar, un point bas atteint mercredi et jeudi.

Le son de cloche était le même contre le yen (+ 0,28% à 100,52), le sterling (+ 0,32% à 0,7980), quand la neutralité prévalait toujours face au franc suisse (- 0,04% à 1,2096 franc l'euro).

Comme le rappellent les analystes du courtier européen en devises RTFX, “l'euro progresse pour le deuxième jour consécutif alors que l'Espagne s'est engagée à remplir ses objectifs de réduction du déficit. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a donc annoncé hier un 5ème plan de rigueur”.

“Le gouvernement espagnol mise sur une réduction du déficit de 40 milliards d'euros par le biais notamment d'une baisse de près de 9% des budgets ministériels”, détaille Saxo Banque. 'C'est certainement l'un des budgets les plus favorables au marché que l'on ait jamais vus, mais c'est surtout le fait qu'il ait obtenu l'assentiment du commissaire aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn qui satisfait tout le monde', juge un analyste d'IG.

Certains intervenants estiment que l'Espagne a ainsi franchi un pas vers la demande d'aide au Mécanisme européen de stabilité (MES) ce qui, le cas échéant, permettrait à la BCE d'entamer les rachats d'actifs obligataires qu'elle a annoncés au début du mois.

Soulignant le “tour de vis” prévu par le budget français qui a aussi été présenté ce matin, Saxo banque ajoute : “la rigueur semble s'installer dans l'Europe entière, les gouvernements désirant avant tout rassurer les marchés et les investisseurs par leur sérieux budgétaire et les mesures entreprises”.

De plus, les dernières nouvelles économiques des Etats-Unis ne sont, elles non plus, pas vraiment enthousiasmantes pour le dollar. “Le PIB américain du 2ème trimestre 2012 ressort bien en deçà du consensus (+1,3% contre +1,7%), les commandes durables et l'immobilier US diminuent”, rappellent ce matin les analystes de NFinance à propos de ces statistiques publiées hier après-midi.

Ce matin, l'équipe Changes de Morgan Stanley rappelait qu'après les précédents 'QE' de la Fed, 'les marchés étaient restés haussiers pendant des mois'. Ce qui n'est pas le cas cette fois ci, puisque les indices d'actions n'ont guère gagné de terrain depuis le lancement du 3ème tour d'assouplissement quantitatif, le 13 septembre, et que le dollar se renforce plutôt.

Selon le bureau d'études, la raison pour laquelle la réaction des marchés a changé est liée à la conjoncture mondiale : cette fois-ci, c'est toute l'économie mondiale qui ralentit, pays émergents compris. Les Etats-Unis restent relativement dynamiques, mais moins que prévu et la perspective de la 'falaise fiscale', début 2013, suscite l'inquiétude.

Cet après-midi, l'agenda statistique américain sera chargé et comptera notamment les dépenses et les revenus des ménages pour août, l'indice PMI de Chicago et la confiance des consommateurs du Michigan pour septembre.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...