Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La hausse des prix pétroliers dope le résultat de shell

Marché : La hausse des prix pétroliers dope le résultat de shell

tradingsat

par Tom Bergin

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une progression de 11% de son bénéfice au premier trimestre, dépassant le consensus des analystes, grâce à la hausse des prix pétroliers et au développement de nouveaux projets.

Ces deux éléments ont plus que compensé la baisse des prix du gaz aux Etats-Unis.

La première compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière a fait état d'un bénéfice net à coût courant (CCS) de 7,66 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros).

Hors exceptionnels, le résultat est de 7,27 milliards de dollars, alors que les analystes attendaient 6,70 milliards.

L'action gagne 3,2% en Bourse de Londres, alors que l'indice sectoriel européen avance de 1,5%.

La méthode CCS fait abstraction des plus ou moins-values latentes liées à la variation de valeur des stocks. De ce fait, le résultat net est comparable à celui mesuré suivant les normes comptables américaines.

Les analystes de Citigroup estiment que les projections du marché pour les résultats futurs de Shell seront sans doute relevées à la lumière de ceux publiés ce jeudi.

Shell a relevé son objectif de cessions d'actifs à quatre milliards de dollars contre deux à trois milliards auparavant, s'alignant sur les nouvelles habitudes d'un secteur dont les entreprises tentent de réajuster leurs portefeuilles plus régulièrement.

En se débarrassant d'actifs matures plus tôt dans leur cycle de vie, les pétroliers espèrent pouvoir concentrer leurs ressources sur des activités à plus forte croissance.

Certains analystes pensent toutefois que Shell aura du mal à réaliser à l'avenir les retours sur investissements dégagés sur certains projets du passé.

La production du trimestre a augmenté modestement de 1,4% par rapport à la période comparable de 2011, à 3,55 millions de barils d'équivalent pétrole, le développement de nouveaux projets étant compensé par les cessions d'actifs.

La division raffinage a dégagé un résultat courant en retrait, alors que les marges du secteur vont au contraire en s'améliorant.

Le directeur général Peter Voser pense que cette tendance durera dans le raffinage et que la baisse des prix du gaz naturel aux USA continuera de grignoter les profits.

Tom Bergin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...