Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La hausse des prix pétroliers a dopé shell et statoil

Marché : La hausse des prix pétroliers a dopé shell et statoil

La hausse des prix pétroliers a dopé shell et statoilLa hausse des prix pétroliers a dopé shell et statoil

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell et le norvégien Statoil ont annoncé chacun jeudi une hausse substantielle de leurs bénéfices, grâce surtout à une augmentation des prix du pétrole et du gaz, mais aussi en raison d'une hausse de la production.

Shell, première pétrolière européenne par la capitalisation, a fait état d'une hausse de 42% du bénéfice net au troisième trimestre, hors exceptionnels, à 7,0 milliards de dollars à coût courant (CCS, current cost of supply).

Eléments exceptionnels inclus, le bénéfice net du groupe atteint 7,2 milliards de dollars à coût courant, en hausse de 100%. Cette mesure CCS fait abstraction des plus ou moins values non réalisées liées aux changements de valeur des stocks. De ce fait, le solde devient comparable au regard des règles comptables américaines.

Statoil a précisé de son coté que son bénéfice net ajusté, calculé sur la même base, avait augmenté de 50% à 2,07 milliards de dollars au troisième trimestre.

Les résultats des deux pétroliers sont globalement conformes aux consensus. Vers 12h26, le titre Shell gagnait 1,15% à Londres et l'action Statoil 2,3% à Oslo.

Exxon Mobil, premier pétrolier mondial par la capitalisation, doit également publier ses comptes jeudi. Le marché table sur une hausse du bénéfice net de 40%, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le directeur général de Shell Peter Voser a souligné que les énormes investissements dans de nouveaux projets commençaient à porter leurs fruits, observant toutefois que des ventes de gisements ont abouti à une baisse de la production de 2% à 3,01 millions de barils d'équivalent pétrole.

Les analystes conviennent que Shell aborde un "cercle vertueux" de solides cash flows grâce à son projet de sables bitumineux Athabasca au Canada et à ses sites Pearl et Qatargas dans le gaz naturel liquéfié au Qatar.

"Ces trois gros projets représentent moins de la moitié du plateau de production et le Qatar moins de la moitié des plateaux de cash flow; il y a donc encore une belle marge", dit Jon Rigby, analyste d'UBS.

Statoil a déclaré que sa production, qui va bénéficier d'une importante découverte en Mer du Nord, a augmenté de 14% durant le trimestre, à 1,57 million de barils d'équivalent pétrole.

Même le pétrolier norvégien pense que sa production sur l'ensemble de l'année sera un peu en retrait, avant d'augmenter à nouveau en 2012.

Le séisme survenu en mars au Japon, et la fermeture des centrales nucléaires qui a suivi, a dopé la demande de gaz naturel, surtout de gaz liquéfié (GNL), pour lequel Shell est l'un des leaders du marché.

Les ventes de GNL ont augmenté de 12%, a dit le pétrolier anglo-néerlandais.

Tom Bergin, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...