Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La grèce sans doute en défaut mais elle gardera l'euro

Marché : La grèce sans doute en défaut mais elle gardera l'euro

La grèce sans doute en défaut mais elle gardera l'euroLa grèce sans doute en défaut mais elle gardera l'euro

LONDRES (Reuters) - Il est probable que la Grèce sera en situation de défaut sur sa dette publique d'ici un an mais la probabilité qu'elle sorte de la zone euro est inférieure à 20%, montre une enquête Reuters.

Cette enquête menée ces deux derniers jours auprès d'une cinquantaine d'économistes européens et publiée vendredi donne une probabilité d'un défaut grec de 65%. La moitié des personnes interrogées voient ce défaut intervenir en l'espace d'un an.

Les prévisions des économistes quant à un défaut grec varient d'une probabilité de 25% à une probabilité de 100%.

Quant à ce que la Grèce renonce à la monnaie unique, adoptée par le pays en 2002, la probabilité donnée par l'enquête n'est que 18%.

L'enquête donne par ailleurs une probabilité de 40% de voir la zone euro émettre des euro-obligations.

Enfin, les économistes pensent que la Banque centrale européenne (BCE) est sans doute arrivée aux deux tiers environ de son programme de rachat d'obligations sur les marchés (Securities Market Programme, SMP).

La BCE a déjà consacré 143 milliards d'euros au rachat d'obligations de la zone euro. Les économistes estiment donc qu'elle dépensera autour de 250 milliards d'euros sur ces opérations. Les économistes s'attendent pour la plupart à que le SMP arrive à son terme l'an prochain.

Jonathan Cable et Andy Bruce, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...