Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La fed pessimiste sur l'économie, les taux resteront très bas

Marché : La fed pessimiste sur l'économie, les taux resteront très bas

tradingsat

par Pedro da Costa et Mark Felsenthal

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a déclaré mardi qu'elle maintiendrait ses taux d'intérêt à un niveau exceptionnellement bas au moins jusqu'à la mi 2013, sans pour autant annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Les déclarations de la banque centrale américaine étaient très attendues après que l'abaissement de la note souveraine des Etats-Unis par Standard & Poor's s'est traduit lundi par une déroute des marchés financiers.

Les investisseurs ont du mal à interpréter l'impact que pourra avoir cet engagement de la Fed sur la croissance américaine puisque le Dow Jones évolue de façon très volatile depuis les déclarations de la Fed.

La Réserve fédérale, qui avait réduit ses prévisions de croissance lors de sa réunion de juin, a continué à se montrer pessimiste pour la première économie mondiale, en disant que la hausse du produit intérieur brut sera cette année moins forte que prévu.

"Le communiqué de la Fed est très négatif en matière de perspectives pour l'économie", a estimé Omer Esiner, analyste marchés chez Commonwealth Foreign Exchange.

"En s'engageant à maintenir des taux d'intérêt à un niveau extrêmement bas jusqu'à une date éloignée dans l'avenir, la Fed sous-entend qu'elle anticipe une période de faible croissance beaucoup plus longue que prévu."

A l'issue d'une réunion de son comité de politique monétaire (FOMC), la banque centrale américaine a, comme prévu, maintenu le taux des fed funds dans une marge de 0% à 0,25%.

La Fed avait ramené ses taux directeurs à ce niveau en décembre 2008, en pleine crise financière.

LA FED SE DIT DISPOSÉE À FAIRE PLUS

"Le comité estime aujourd'hui que les conditions économiques - y compris un bas taux d'utilisation des ressources et des perspectives modérées en matière d'inflation sur le moyen terme - sont susceptibles de garantir un niveau exceptionnellement bas des fed funds jusqu'à au moins la mi 2013", a souligné la Réserve fédérale dans un communiqué.

Trois membres du comité de réunion de politique monétaire - Richard Fisher (Fed de Dallas), Narayana Kocherlakota (Minneapolis) et Charles Plosser (Philadelphie) ont voté contre cet engagement de maintenir les taux très bas pendant deux ans, suggérant un comité de politique monétaire divisé.

Jamais depuis une réunion de novembre 1992, trois membres du comité de politique monétaire s'étaient opposés aux décisions prises par le comité dans son ensemble.

La Réserve fédérale a également suggéré qu'elle était prête à en faire davantage pour soutenir l'économie, soulignant qu'elle disposait encore d'outils pour ce faire et qu'elle les utiliserait si nécessaire.

Certains estiment que l'on peut conclure de cette estimation que la Fed n'a pas fermé la porte à un troisième programme de rachat d'obligations ou "QE3", qui avait été fortement espéré par bon nombre d'intervenants sur le marché.

"Soixante pour cent des acteurs du marché avaient anticipé une forme de QE3. Or il n'y a pas de QE3 mais il y a cet engagement explicite de taux bas jusqu'en 2013 (...) Cela est un facteur de certitudes et cela devrait contribuer à générer des niveaux plus élevés d'activités de crédit", a déclaré Alberto Bernal (BullTick Capital Markets).

La Fed a également réaffirmé sa politique consistant à réinvestir la produit d'obligations arrivant à maturité dans son portefeuille sans pour autant préciser de calendrier en la matière.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Mathieu Protard

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...