Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La fed au secours de l'économie américaine

Marché : La fed au secours de l'économie américaine

La fed au secours de l'économie américaineLa fed au secours de l'économie américaine

par Mark Felsenthal et Pedro da Costa WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a avancé ses pions pour venir au secours d'une activité économique aux Etats-Unis en perte de vitesse, avec à la fois des mesures visant à faire pression sur les taux d'intérêt à long terme et un soutien au secteur immobilier.

Evoquant de "significatifs" risques baissiers pesant sur l'économie américaine, la Fed a ainsi dit qu'elle lancerait un nouveau programme de 400 milliards de dollars visant à renforcer la part des titres à long terme dans son portefeuille d'actifs de 2.850 milliards de dollars.

La Fed a également dit qu'elle réinvestirait le produit de crédits immobiliers et d'autres actifs dans le marché des crédits immobiliers, ce qui montre que les conditions dans ce segment de l'économie restent très déprimées.

Après être brièvement repassés dans le vert après les annonces de la Fed, les principaux indices ont creusé leurs pertes, les investisseurs retenant surtout l'appréciation peu optimiste de la conjoncture américaine.

"Les derniers indicateurs économiques suggèrent une faiblesse persistante des conditions sur le marché du travail et le taux de chômage reste élevé", précisé la Fed dans un communiqué à l'issue de sa réunion de comité de politique monétaire qui a duré deux jours.

"Il y a des risques baissiers significatifs pesant sur les perspectives économiques, dont les tensions sur les marchés financiers mondiaux."

Avec un taux de chômage de 9,1% aux Etats-Unis et une crise de la dette de la zone euro qui menace la fragile reprise économique mondiale, des responsables de la Fed avaient déjà laissé entendre que la banque centrale tâcherait d'empêcher l'activité des Etats-Unis de ralentir encore davantage.

Et ce d'autant plus que les taux d'intérêt à court terme sont proches de zéro et que le bilan de la Fed a été lesté par des achats de titres de dette pour plus de 2.000 milliards de dollars sans effets concluants sur l'économie pour l'instant.

OPÉRATION TWIST

La Fed va racheter, d'ici la fin juin 2012, 400 milliards d'emprunts du Trésor d'une maturité allant de six ans à 30 ans. Sur cette période, elle va céder un montant équivalent d'obligations à maturité de trois ans et moins.

Cette action est comparable à celle conduite dans les années 60 et baptisée alors "Opération Twist".

Soulignant que la croissance économique allait rester faible, la Réserve fédérale, qui a maintenu ses taux directeurs à entre 0% et 0,25%, a réaffirmé que ces taux resteront exceptionnellement bas jusqu'à la mi-2013.

La croissance américaine a été de 1,0% en rythme annuel au premier semestre et les représentants de la Fed ont annoncé une révision à la baisse de leurs prévisions économiques.

Aux Etats-Unis, la perte du triple A, annoncée le 6 août par l'agence de notation Standard & Poor's au vu des dissensions dans la classe politique sur l'assainissement des finances publiques, a provoqué un choc sur la confiance des entrepreneurs et des ménages.

Au mois d'août, l'économie américaine n'a créé aucun emploi et les ventes de détail ont stagné.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...