Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La FED a-t-elle livré le message parfait aux marchés?

Marché : La FED a-t-elle livré le message parfait aux marchés?

La FED veut s'inscrire dans l'optique d'une action coordonnée des banques centrales.La FED veut s'inscrire dans l'optique d'une action coordonnée des banques centrales.

(Tradingsat.com) - Prudence et fermeté. La Réserve Fédérale américaine a répondu quasi-parfaitement aux attentes du marché hier. La FED clôture donc une semaine où les banques centrales auront dominé très positivement l’actualité, assurant les marchés de leur soutien et de leur conviction.

La FED se fait-elle encore du souci concernant l’économie américaine ? Au vu du dernier communiqué qui a suivi la décision de laisser ses taux inchangés (remontée à la cible de 0,25 à 0,5% depuis décembre dernier), la banque centrale américaine semble prendre acte d’une reprise désormais franchement solide.

"Forte croissance de l'emploi, amélioration continue du marché du travail, remontée de l'inflation ces derniers mois"… le mouvement mérite confirmation et amplification, mais la FED prend acte d’une économie domestique qui ne constitue plus un véritable problème à régler.

2 hausses de taux à prévoir en 2016

Ce sont désormais les déséquilibres économiques et financiers globaux qui sont au menu de l’institution. Tout un symbole d’ailleurs : c’est même en parlant d’économie internationale que Janet Yellen a commencé son discours d’hier soir, limitant ses commentaires sur la conjoncture proprement américaine au strict minimum.

Et si les taux restent inchangés pour le moment, la FED a désormais un calendrier clair : 2 hausse de taux prévues pour cette année. Donc si on suit le déroulé des différentes réunions prévues, on peut anticiper en gros une remontée cet été et une autre à la fin de l’année.

Tranquilliser… mais garder le cap

Un rythme graduel, qui va permettre à la FED à la fois de tranquilliser le marché, tout en restant ferme sur la nécessité de normaliser sa politique. Et avec un objectif principal, commun à l’ensemble des banques centrales, résorber les déséquilibres monétaires.

On a précédemment vu depuis quelques jours la BCE qui a augmenté son plan de rachat d’actifs, mais signalé sans doute la limite de son action sur les taux. Pareil d’ailleurs pour la banque du Japon qui a supprimé de ses communiqués l’hypothèse de nouveaux abaissements.

Vive réaction des marchés

Toutes ces initiatives n’ont pas forcément eu d’effets directs et unanimes sur les marchés, comme pour la BCE, où le discours de Mario Draghi a été accueilli d’abord par une forte baisse, puis par une forte hausse le lendemain.

Il est évident que le massage de la FED va causer de la volatilité également. Et tout d’abord provoquer un mouvement assez contre-intuitif de baisse du dollar.

Une parité Euro/Dollar désormais bien loin

Malgré la perspective de hausse de taux de la FED et de rémunération des actifs dollar, le rythme s’annonce net, et donc provoque à court terme des ajustements en faveur des autres monnaies, dont l’euro. Le scénario de la parité est pour l’instant totalement jeté aux orties !

Une volatilité qui va sans doute provoquer des mouvements violents bien sûr sur l’ensemble des marchés actions. Wall Street signant ses plus hauts de l’année, on est à un niveau critique ou beaucoup seront tentés de prendre leurs bénéfices.

Optique globale et coordonnée

Mais au-delà de ces mouvements de court terme, on a sous les yeux la matérialisation de ce qui s’est passé il y a quelques semaines au G20 de Shanghai. Les banques centrales mondiales opèrent désormais dans une optique globale et coordonnée.

BCE et Banque du Japon se fixent des limites, la Banque du Peuple chinoise veut laisser le marché trouver un équilibre lui-même pour le Yuan, et la FED reste cohérente avec ses objectifs de normalisation, tout en tenant compte du climat international.

Réponse capitale sur le long terme

Et en cela c’est sans doute le meilleur gage de crédibilité donné aux marchés, que les banques centrales oeuvrent pour résorber les déséquilibres et maîtriser les risques. De quoi créer les conditions d’une tendance haussière sur les marchés, et matérialiser les espoirs en matière de croissance et d’inflation.

Mais en cela l’attitude et la réponse du marché à long terme sera capitale, la volatilité actuelle et (entre autres symboles) les cours de l’or, proche de plus haut de 12 mois au-delà des 1.200 dollars, prouvent que la confiance n’est pas encore totalement revenue.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...