Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La crise européenne en toile de fond du g20 de paris

Marché : La crise européenne en toile de fond du g20 de paris

La crise européenne en toile de fond du g20 de parisLa crise européenne en toile de fond du g20 de paris

par Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - La crise européenne est dans tous les esprits à la réunion du G20 Finances qui s'est ouverte vendredi à Paris pour parfaire des propositions sur la réduction des déséquilibres mondiaux dans l'optique du sommet de Cannes des 3 et 4 novembre.

Parallèlement aux discussions du G20, la France et l'Allemagne ont commencé à formaliser leur accord sur les moyens de résoudre la crise, a dit le ministre français des Finances François Baroin.

"Nous allons au cours des jours prochains poursuivre nos discussions mais nous avons déjà contractualisé des accords qui seront très importants", a-t-il déclaré après une rencontre avec son homologue allemand Wolfgang Schäuble et le président Nicolas Sarkozy.

Wolfgang Schäuble a dit que les deux pays avaient une "position commune".

L'étape cruciale est le Conseil européen du 23 octobre lors duquel la France et l'Allemagne doivent présenter leurs propositions pour stabiliser la zone euro.

Elles porteront notamment sur une recapitalisation des banques européennes et la "maximisation" des capacités du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

La réunion du G20 Finances à Paris "s'inscrit dans un contexte où la priorité absolue pour la réussite du G20 est d'avoir trouvé les éléments de la stabilité de la zone euro", a expliqué jeudi une source au ministère français des Finances.

DÉSÉQUILIBRES MONDIAUX

A Paris, des pas importants sont attendus sur la réduction des grands déséquilibres économiques et financiers mondiaux, une priorité de la présidence française du G20, qui devraient être annoncés lors du sommet de Cannes, qui clôturera la présidence française du groupe des 20 grandes économies.

"Il faut des mesures de consolidation budgétaire pour les pays en déficit excessif et des mesures susceptibles de soutenir l'activité mondiale pour ceux qui ont des excédents", a dit la source, précisant que l'objectif est que chaque pays présente "deux ou trois mesures significatives" à Cannes.

Sept pays ont été identifiés comme sources principales de ces déséquilibres, par leurs déficits ou leurs excédents, dont les Etats-Unis et la Chine.

La question de la crise européenne sera abordée lors de réunions bilatérales en parallèle au programme du G20 de Paris.

Des responsables chinois, brésiliens, russes et américains notamment ont pressé les Européens de résoudre la crise de la zone euro, craignant une contagion à l'ensemble des économies.

Les rencontres vendredi et samedi à Paris doivent justement permettre de débattre de l'idée soutenue par une partie des membres du G20 d'accroître la capacité du Fonds monétaire international pour répondre à une éventuelle aggravation de la crise.

Une recapitalisation du FMI est notamment soutenue par la Chine, l'Inde et le Brésil. Les Etats-Unis y sont opposés.

Le secrétaire d'Etat américain au Trésor, Timothy Geithner, a ainsi estimé vendredi que le FMI et les Européens disposaient de suffisamment de ressources pour gérer la crise.

BANQUES "SYSTÉMIQUES" ET YUAN

Les membres du G20 pourraient d'autre part donner leur feu vert aux régulateurs sur les nouvelles règles concernant les banques considérées comme "systémiques", en particulier des surcharges en capital qui doivent être approuvées officiellement au sommet de Cannes.

Sujet de tension au sein du G20, la passe d'armes entre les Etats-Unis et la Chine sur le niveau jugé trop bas de la monnaie chinoise, une dispute renforcée par une proposition de loi américaine controversée. Le texte, adopté mardi par les sénateurs américains, vise à contraindre la Chine de laisser le yuan s'apprécier, ce à quoi Pékin a répondu qu'il risquait de déclencher une guerre commerciale.

"Nous poursuivons les travaux sur l'intégration du yuan en vue de l'élargissement du panier des DTS (les droits de tirage spéciaux, souvent qualifiés de "monnaie" du FMI) et donc de l'accélération de la convertibilité du yuan", a dit la source française. "On espère bien préparer le terrain sur ce point pour les chefs d'Etat."

Un "code de bonne conduite" pour les pays émergents souffrant des mouvements de capitaux spéculatifs doit par ailleurs être finalisé pour Cannes, pour permettre de contrôler ces flux afin d'éviter la déstabilisation de leur économie.

Le thème des financements innovants, qui recouvre les travaux sur des dispositifs de type taxe Tobin, sera également discuté.

Avec Matthias Blamont, Daniel Flynn, Francesca Landini et l'équipe G20 de Reuters à Paris, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...