Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La chine inquiète de la dette mais confiante dans l'euro

Marché : La chine inquiète de la dette mais confiante dans l'euro

La chine inquiète de la dette mais confiante dans l'euroLa chine inquiète de la dette mais confiante dans l'euro

par Lucy Hornby et Chris Buckley

PEKIN (Reuters) - Le président chinois Hu Jintao a appelé l'Europe à protéger ses investissements dans la région, tout en promettant de poursuivre ceux-ci, alors qu'il s'entretenait jeudi avec Nicolas Sarkozy sur la crise de la dette et la conjoncture économique mondiale.

Le président français, qui effectuait une courte visite à Pékin avant de se rendre en Nouvelle-Calédonie, a précisé à la presse que son homologue chinois lui avait fait part de sa totale confiance dans l'euro. Il a ajouté que Pékin avait un "rôle majeur" à jouer dans l'agenda du G20 que la France préside cette année.

"La Chine a confiance dans l'économie européenne et dans l'euro et nous sommes certains que l'Europe a la sagesse et la capacité pour surmonter ses difficultés actuelles et maintenir la stabilité économique et la croissance", a déclaré au cours de cette rencontre Hu Jintao, selon la télévision chinoise.

"La Chine continuera à faire de l'Europe l'un de ses principaux marchés pour ses investissements et nous espérons que l'Europe prendra les mesures pour assurer la sécurité des investissements chinois là-bas", a-t-il ajouté.

Avec environ un quart des 3.000 milliards de dollars de réserves de changes chinoises libellées en euros, Pékin s'inquiète de la solidité de la monnaie unique à l'heure où la crise de la dette secoue le Vieux Continent.

Comme l'Allemagne, la France s'oppose fermement à la création d'obligations communes à la zone euro ("euro-obligations") et à une augmentation significative de la taille du fonds européen de sauvetage.

Nicolas Sarkozy a souligné jeudi que la Chine n'était ni plus ni moins inquiète que les autres pays au sujet de la crise budgétaire européenne et a estimé que le sommet du G20 devait contribuer à relancer la croissance économique mondiale.

"C'est un enjeu majeur et la Chine a un rôle essentiel", a déclaré Nicolas Sarkozy.

La France présidera une réunion des ministres des Finances du G7 à Marseille les 9 et 10 septembre puis une réunion des ministres des Finances du G20 à Paris en octobre. Le prochain sommet du G20 se tiendra à Cannes, début novembre.

Natalie Huet pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...