Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La chine et les usa divergent sur la hausse du yuan, dit pékin

Marché : La chine et les usa divergent sur la hausse du yuan, dit pékin

La chine et les usa divergent sur la hausse du yuan, dit pékinLa chine et les usa divergent sur la hausse du yuan, dit pékin

par Chris Buckley

PEKIN (Reuters) - La Chine est d'accord avec les Etats-Unis sur l'orientation de la réforme du yuan mais les deux pays divergent sur le rythme d'appréciation de la devise, a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat aux Finances chinois.

Zhu Guangyao a également réaffirmé que Pékin ne recherchait pas délibérément un excédent commercial vis-à-vis de l'économie américaine, même s'il a répété que la politique de taux de changes était une question de souveraineté nationale chinoise.

La question des changes devrait occuper une bonne part des discussions économiques et stratégiques annuelles prévues la semaine prochaine à Washington entre les deux puissances.

Zhu Guangyao a reconnu que la Chine et les Etats-Unis étaient en désaccord sur ce sujet, le gouvernement américain insistant sur une appréciation rapide du yuan, certains responsables à Washington jugeant la monnaie chinoise sous-évaluée de 15 à 40%.

"Sur ces problèmes spécifiques, je reconnais franchement que la Chine et les Etats-Unis ont des visions différentes. Par conséquent, il faut que nous en discutions", a-t-il dit.

Concernant le déficit commercial américain vis-à-vis de la Chine, qui a atteint 273,1 milliards de dollars en 2010, soit un bond de 20,4% par rapport à l'année précédente, Zhy Guangyao a redit que la Chine n'entretenait pas cette situation délibérément.

"La position de la Chine est claire: nous ne recherchons pas délibérément un important excédent commercial (...). Nous avons (avec les Etats-Unis) une relation économique mutuellement profitable, gagnant-gagnant."

Le secrétaire d'Etat a également souligné que Pékin comptait faire part à Washington de ses propres préoccupations.

"Nous espérons que les Etats-Unis offriront un cadre légal et institutionnel sain pour l'investissement. En particulier, nous espérons que les Etats-Unis n'appliqueront aucune discrimination contre les entreprises publiques chinoises", a-t-il ajouté.

Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...