Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bourse de tokyo clôt quasi inchangée, le marché reste prudent

Marché : La bourse de tokyo clôt quasi inchangée, le marché reste prudent

La bourse de tokyo clôt quasi inchangée, le marché reste prudentLa bourse de tokyo clôt quasi inchangée, le marché reste prudent

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,17% après avoir touché en séance un plus bas de cinq semaines, la hausse de Sony et des valeurs des équipements de construction permettant de compenser les pertes liées aux inquiétudes sur la dette européenne et l'économie américaine.

L'indice Nikkei a pris 16,54 points à 9.477,17 points après avoir chuté à 9.406,04 en début de séance. Le Topix, plus large, a pris 0,18% à 819,16 points.

Sony a clôturé en hausse de 2,67%, les analystes estimant que son annonce lundi d'une perte de 2,3 milliards d'euros sur l'exercice 2010-2011 a permis de lever une incertitude, incitant l'agence Macquarie Securities à relever sa recommandation de "neutre" à "surperformance".

Le géant électronique japonais Toshiba a pris 2,13% après avoir annoncé mardi son intention de porter son bénéfice opérationnel annuel à 500 milliards de yens (4,3 milliards d'euros) sur l'exercice 2013-2014 contre 240,3 milliards sur l'année 2010-2011.

Le cours du fabricant d'équipements de construction Komatsu Ltd a également clôturé en hausse de 1,51% après avoir glissé de près de 6% la veille en réaction à la publication de données faisant état d'un ralentissement de la croissance manufacturière chinoise.

Tepco, l'exploitant de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima-Daiichi, a quant à lui clôturé en baisse de 0,3% après avoir annoncé mardi la fusion de barres de combustible dans les réacteurs n°2 et n°3 de la centrale.

D'après les analystes, les marchés d'actions nippons pourraient stagner dans les prochains jours, à défaut de signes encourageants de l'économie japonaise.

Le ministre de l'Economie japonais Kaoru Yosano a déclaré mardi qu'il voyait la croissance économique du pays ralentir cette année à un rythme compris entre 0,6% et 0,7% alors qu'il avait apparemment dit la semaine dernière que la hausse du PIB devrait être proche de 1%.

Les exportations japonaises ont fortement souffert des interruptions de production provoquées par le séisme du 11 mars, et le pays a enregistré en avril un déficit commercial de 700 milliards de yens (six milliards d'euros), le plus important jamais observé depuis la crise financière.

Aya Tomisawa, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...