Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bourse de paris affectée par des statistiques américaines décevantes

Marché : La bourse de paris affectée par des statistiques américaines décevantes

La bourse de paris affectée par des statistiques américaines décevantes La bourse de paris affectée par des statistiques américaines décevantes

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a basculé dans le rouge jeudi soir, des statistiques américaines décevantes (inscriptions au chômage) et la baisse du titre Total ayant pris le pas sur le succès de deux emprunts en zone euro et la réunion de la Banque centrale européenne (taux d'intérêt inchangé à 1%). L'indice CAC 40 finit en baisse de 0,15% à 3 199 points.

Le secteur bancaire a poursuivi sur sa lancée, BNP Paribas en tête (+3,4%), suivi de près par Société Générale (+2,5%) et Crédit Agricole (+1,8%). Peugeot s'est distingué avec une hausse de 4,6% malgré plusieurs notes défavorables de brokers. Autres valeurs en vue à Paris, Alcatel-Lucent (+2%), profitant toujours d'un conseil à l'achat de Deutsche Bank.

France Télécom est resté sous pression (-1%), deux jours après le lancement par Free Mobile de forfaits très agressifs dont un "tout illimité" à 19,99 euros par mois. Sosh, la marque low cost d'Orange, n'a pas tardé à répliquer en baissant notamment le prix de son forfait tout illimité (appels en France métropolitaine, les SMS et les MMS illimités et l'Internet mobile dans la limite d'1 Go de données) de 39,90 € à 24,90 € par mois.

Lanterne rouge du CAC 40, Total a abandonné 2,1% en dépit de la bonne tenue des cours du brut. Le titre a pâti de l'avertissement lancé mercredi soir par la compagnie pétrolière américaine Chevron, dont le cours de bourse cède plus de 2% à 105 dollars en début de séance à New York. En raison de la baisse de ses volumes de production et de l'érosion de ses marges dans le raffinage, Chevron a prévenu que son bénéfice du quatrième trimestre serait sensiblement inférieur à celui du trimestre précédent.

Carrefour (-0,7%) a été pénalisé par l'avertissement du concurrent britannique Tesco, dont le cours de bourse dévissait à Londres. Celui-ci a indiqué s'attendre désormais à une croissance « minimale » de ses profits l'année prochaine, après la publication de ventes à magasins comparables en Grande-Bretagne en repli de 2,3% hors carburant et TVA sur la période de six semaines au 7 janvier.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...