Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La boe injecte 75 milliards de livres sterling de liquidités

Marché : La boe injecte 75 milliards de livres sterling de liquidités

La boe injecte 75 milliards de livres sterling de liquiditésLa boe injecte 75 milliards de livres sterling de liquidités

par Sven Egenter et David Milliken

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre injectera 75 milliards de livres sterling de liquidités supplémentaires dans l'économie britannique pour soutenir une reprise chancelante et la protéger des effets de la crise de la zone euro et du ralentissement mondial.

La décision de la BoE, jeudi, de porter son programme de rachats d'actifs à 275 milliards de livres souligne la fragilité de l'économie britannique, sur fond d'austérité budgétaire et de pouvoir d'achat des consommateurs en berne du fait d'une inflation élevée et de la faible progression des salaires.

Le gouverneur de la BoE Mervyn King, dans une lettre au ministre des Finances George Osborne, écrit que la reprise économique mondiale a ralenti et que la crise de la dette au sein de la zone euro a provoqué de sévères tensions sur les marchés financiers.

"Ces tensions au sein de l'économie mondiale menacent la reprise britannique", prévient Mervyn King.

Si la hausse des prix reste attendue au-dessus de 5% en rythme annuel dans les prochains mois, la récente détérioration des perspectives économiques laisse augurer d'un retour sous l'objectif de moyen terme de la BoE, qui est de 2% en rythme annuel.

La banque centrale britannique a maintenu ses taux directeurs inchangés au plus bas record de 0,5%. Ce taux n'a pas bougé depuis mars 2009.

La décision audacieuse de la BoE de lancer une nouvelle phase d'assouplissement quantitatif contraste avec les annonces plus prudentes de la Banque centrale européenne.

La BCE a aussi maintenu ses taux directeurs inchangés jeudi tout en prenant de nouvelles mesures pour favoriser l'approvisionnement du marché interbancaire en liquidités et pour intervenir à hauteur de 40 milliards d'euros sur les marchés primaire et secondaire des obligations sécurisées de la zone euro.

PERSPECTIVES ENCORE DÉTÉRIORÉES

Les économistes interrogés par Reuters avaient accordé une probabilité de 40% à un redémarrage de son programme de rachats d'actifs par la BoE mais s'attendaient en majorité à ce qu'il ne porte que sur 50 milliards de livres supplémentaires.

Le sterling a reculé à 1,5280 dollar après cette annonce, au plus bas depuis juillet 2010, contre 1,5466 avant.

"Le fait que le comité de politique monétaire ait décidé d'agir maintenant sur l'assouplissement quantitatif et qu'il l'ait fait pour 75 milliards de sterling plutôt que pour 50 souligne que ces membres considèrent que les perspectives déjà difficiles de l'économie se sont encore détériorées en raison de vents contraires aussi bien à l'échelle nationale qu'internationale", commente Howard Archer, économiste chez Global Insight.

"Nous pensons que l'assouplissement quantitatif sera accentué au cours du premier trimestre 2012", a-t-il ajouté.

L'économie britannique est pratiquement à l'arrêt depuis un an alors que le gouvernement est aux prises avec un déficit budgétaire qui atteint près de 10% du PIB.

La BoE avait gelé à 200 milliards de livres le montant de ses rachats d'actifs depuis février 2010 à la faveur d'une reprise de l'économie après une profonde récession.

Le biais restrictif adopté par la BoE au vu des tensions inflationnistes s'est nettement infléchi au cours de l'été avec les craintes d'une rechute en récession et de difficultés pour les banques provoquées par la forte correction des marchés financiers, la crise de la zone euro et les signes d'un ralentissement mondial.

"Nous ne serions pas surpris de voir le montant total des rachats d'actifs atteindre 500 milliards de livres, la nouvelle étape d'assouplissement quantitatif, débutant avec les 75 milliards annoncés aujourd'hui, ajoutant 300 milliards supplémentaires à la première phase", a déclaré James Knightley, d'ING Financial Markets.

Marc Joanny pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...