Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bdf affiche un bénéfice 2010 de 2,6 milliards d'euros

Marché : La bdf affiche un bénéfice 2010 de 2,6 milliards d'euros

tradingsat

PARIS (Reuters) - La Banque de France a fait état lundi d'un résultat net de 2.559 millions d'euros en 2010, en hausse de 86 millions (+3,5%), et annoncé le versement d'un dividende de 1.555 millions à l'Etat.

Le résultat d'exploitation courant a baissé de 2% pour revenir à 4.527 millions, soit 104 millions de moins qu'en 2009. Le résultat avant impôt s'est établi à 4.122 millions, en baisse de 27 millions.

Ce résultat comprend une dotation de 400 millions d'euros au fonds pour risques généraux "en raison de l'accroissement des risques financiers encourus, notamment sur les opérations de politique monétaire", précise la BdF dans un communiqué.

Ce fonds dispose désormais de 1.745 millions d'euros, a précisé son gouverneur, Christian Noyer, lors d'une conférence de presse.

Prié de dire si cette réserve supplémentaire était destinée à parer un risque de perte sur des titres de dette de pays situés en périphérie de la zone euro, il a répondu : "Ça n'est pas du tout à rapprocher d'un type d'opération particulière ou d'une anticipation d'un défaut particulier."

"Nous avons une approche beaucoup plus large des risques liés aux opérations de politique monétaire", a-t-il dit, rappelant que les précédentes provisions de ce type étaient surtout liées à la faillite de la banque Lehman Brothers.

D'autre part, "nous avons élargi considérablement le collatéral (l'éventail de titres servant de garantie à des prêts aux banques NDLR). Par conséquent, notre niveau de protection est évidemment un peu fragilisé", a-t-il ajouté. "Le niveau de risque pris est plus important."

Le gouverneur a d'autre part précisé que la BdF n'avait procédé à aucune opérations sur l'or l'an dernier, ni modifié significativement la composition de ses réserves de change.

"Nous restons comme toujours investi dans différentes grandes devises, le dollar étant de loin à la première place", a-t-il dit.

La Banque de France a renforcé sa structure financière l'an dernier en portant son capital à un milliard d'euros, par le biais d'incorporation de réserves.

Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...