Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La bce cesse ses opérations avec certaines banques grecques

Marché : La bce cesse ses opérations avec certaines banques grecques

La bce cesse ses opérations avec certaines banques grecquesLa bce cesse ses opérations avec certaines banques grecques

PARIS, 16 mai - La Banque centrale européenne (BCE) a confirmé mercredi avoir cessé de fournir des liquidités à certaines banques grecques en raison de leur sous-capitalisation, confirmant ainsi une information diffusée par Reuters dans la journée.

"En attendant la recapitalisation des banques grecques qui sont gravement sous-capitalisées en raison de la récente opération PSI (échange de dette ndlr), certaines banques grecques ont été transférées à l'Assistance d'urgence à la liquidité", a déclaré un responsable de la BCE, confirmant des informations publiées par Reuters plus tôt dans la journée.

"Une fois le processus de recapitalisation finalisé - et nous espérons qu'il le sera bientôt - les banques auront à nouveau accès au opérations habituelles de refinancement de l'Eurosystème", explique-t-on.

La nouvelle a entraîné l'euro à la baisse face au dollar, dans un climat de craintes croissantes sur les marchés que la Grèce ne sorte de la zone euro.

Ce dernier développement souligne l'état de faiblesse du système bancaire en Grèce où les ménages procèdent à des retraits massifs sur leurs comptes en banque.

La BCE ne fait d'opérations de refinancement qu'avec les banques solvables. Toutefois les banques qui ne respectent pas les règles de la BCE mais sont jugées solvables par la banque centrale du pays concerné peuvent s'adresser à leur banque nationale pour la fourniture de liquidités d'urgence (FLU).

Le nombre de banques concernées n'est pas connu, mais cette décision souligne le nombre croissant de banques grecques qui dépendent de prêts d'urgence de la Banque de Grèce.

Selon une source proche du dossier, quatre banques grecques vont si mal qu'elles fonctionnent avec des fonds propres négatifs. Une autre source de la banque centrale européenne a indiqué que les banques grecques ont été exclues des opérations de prêts de la BCE en faveur des opérations d'urgence (FLU), car vue l'impasse électorale dans laquelle se trouve le pays, les chances d'une recapitalisation de ces banques s'évaporent.

Si la recapitalisation a lieu et que les ratios de fonds propres retrouvent un certain niveau, les banques concernées pourront retrouver l'accès au refinancement normal de la BCE.

Le gouvernement grec a décidé fin avril que les quatre principales banques du pays recevraient 18 milliards d'euros d'obligations du Fonds européen de stabilité financière (FESF) afin de renforcer temporairement leur bilan, en attendant une recapitalisation prévue d'ici la fin de l'année.

Athènes discute avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI) des modalités de cette recapitalisation, qui devraient être dévoilées après les élections législatives en Grèce.

Le deuxième plan de renflouement de la Grèce annoncé au début de l'année prévoit une cinquantaine de milliards d'euros pour aider le secteur bancaire.

Annika Breidthardt and Andreas Framke, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...