Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'or perd 100 dollars en une séance

Marché : L'or perd 100 dollars en une séance

L'or perd 100 dollars en une séanceL'or perd 100 dollars en une séance

LONDRES/NEW YORK (Reuters) - L'or a baissé de plus de 100 dollars vendredi face au rebond du billet vert et à des rumeurs de liquidations de positions de la part d'importants fonds spéculatifs.

Les futures sur l'argent, qui avaient attiré encore plus de spéculation depuis un an, ont fini en repli de 18%, leur plus forte baisse depuis 1987.

La crainte de la récession et l'aggravation de la crise grecque ont inciter les investisseurs à traiter les métaux précieux comme n'importe qu'elle autre matière première. Le côté placement sans risque qui avait bénéficié à l'or cette année a brutalement disparu ces deux dernières semaines. L'or s'est alors mis à reculer parallèlement aux actions.

En deux jours, l'or a perdu près de 9% et l'argent près de 25%. Malgré son repli, l'or, qui avait atteint un record à 1.920,30 dollars l'once en début de mois, reste en hausse de 16% depuis le début de l'année.

En fin de séance, le prix spot de l'or était en repli de 5,5% à 1.641 dollars l'once, soit une baisse jamais vue de 127 dollars. En pourcentage (plus de 6%), il s'agit de la plus forte baisse depuis la crise financière de 2008.

Sur le marché des futures aux Etats-Unis, le contrat décembre sur le Comex a fini en baisse de 6%, soit de 101 dollars, à moins de 1.640 dollars l'once.

L'argent spot s'est replié de 14% pour toucher un plus bas de sept mois sous les 31 dollars l'once.

Les traders imputent la chute de l'or aux ventes en catastrophe d'investisseurs rendus de plus en plus nerveux face aux turbulences du marché du crédit et cherchant à couvrir leurs pertes sur d'autres classes d'actifs, en particulier sur le marché des actions dans un contexte économique morose.

"Il y a beaucoup de gens qui disent que ce sont les appels de marge sur d'autres actifs, mais je pense plutôt qu'on panique ici et là", commente Matthew Turner, spécialistes des métaux précieux chez Mitsubishi Corp à Londres.

Il souligne qu'il y a encore un mois, les spéculateurs considéraient l'or comme une protection contre l'inflation alors que la Réserve fédérale semblait sur le point de prendre de nouvelles mesures de soutien à l'économie. Mais la Fed n'a finalement pas décidé le genre de stimulus anticipé

"La baisse de l'or est un peu surprenante. Le fait qu'il ait été si irrégulier dernièrement décourage même les achats sur repli", commente Peter Buchanan, économiste chez CIBC World Markets.

Les ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G20, réunis jeudi à Washington, se sont engagés dans un communiqué à empêcher que la crise de la dette de la zone euro ne sape les banques et les marchés financiers.

Mais les analystes disent que les investisseurs attendront sans doute d'en savoir plus sur l'évolution de la situation économique mondiale avant de revenir sur l'or.

Barani Krishnan et Jonathan Leff, Mehdi-Nicolas El Moueffak et Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...