Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'optimisme s'est rapidement dissipé à paris

Marché : L'optimisme s'est rapidement dissipé à paris

tradingsat

(CercleFinance.com) - La semaine démarrait de façon encourageante (gain de +1% et test des 3.170) mais les relais à la hausse ont fait défaut au cours de la 1ère heure et le CAC40 perdait déjà -1% après 1 heure de cotations.

Les pertes se sont nettement amplifiées avec la publication d'une chute de -2% de la production industrielle dans l'Eurozone et de 1,3% dans l'UE en septembre 2011 par rapport à août 2011, selon les chiffres d'Eurostat: le scénario d'un épisode de récession ne réjouit pas les investisseurs.

L'optimisme initial qui saluait l'hypothèse d'une sortie de crise par le haut en Italie et en Grèce s'est rapidement dissipé alors que formation du futur gouvernement de Mario Monti va s'avérer un exercice délicat.

Il lui faudra 'contenter' le maximum de formations politiques (au nombre de 19) pour obtenir le soutien du Parlement romain.

Le CAC40 qui chutait de -1,7% vers 13H30 (3.095Pts au plus bas) a repris une partie de ses pertes (-1,40%) à quelques minutes de la réouverture des marchés US: Wall Street devrait perdre un minimum de terrain au cours des 1ers échanges (-0,3% en moyenne) et les vendeurs se montrent du coup un peu moins empressés.

Chez nos voisins, le DAX et le FTSE perdent respectivement -1% et -0,5%, Madrid ferme la marche avec -1,5% et Milan perd 0,8% tout comme Paris (comme quoi, les évènements politiques du week-end semblent 'dans les cours', sénateurs italiens ayant validé dès vendredi dernier le dernier plan d'austérité réclamé par l'Union européenne pour lutter contre la crise de la dette).

Aurel BGC estime donc qu'en Italie, 'le risque politique a nettement reculé', par conséquent les analystes ne privilégient pas de scenario noir en zone euro.

'Mais comment se protéger si les marchés paniquent, provisoirement, sur une sortie de crise par le bas? Les bourses ne parviennent pas à se rassurer sur la soutenabilité des dettes souveraines européennes', souligne le bureau d'études.

En Grèce, aussi, les nouvelles ne sont pas de nature à inquiéter outre mesure: un nouveau gouvernement d'union nationale se forme autour de Lucas Papademos.

'Mais la formation de ces gouvernements ne suffit pas à rassurer totalement les marchés. Ils sont aussi dans l'attente de la mise en place des résolutions de l'accord de Bruxelles, notamment sur l'augmentation de la taille du FESF', précisent les analystes.

Cette semaine, aux Etats-Unis, tandis que la saison des résultats du troisième trimestre se termine, seront publiés les principaux indicateurs du mois d'octobre.

Ainsi, pêle-mêle, les indices de prix à la production (mardi) et à la consommation (mercredi), les ventes au détail (mardi), la production industrielle (mercredi), les mises en chantier (jeudi) vont être dévoilés.

En Europe, l'actualité économique sera essentiellement marquée par la publication des premières estimations de PIB du troisième trimestre dans les différents pays de la zone Euroland (mardi) et de l'enquête de ZEW auprès des investisseurs.

L'actualité des entreprises est peu fournie aujourd'hui, en dehors de l'annonce par Ingenico (+2%) du lancement d'une offre amicale d'achat sur l'intégralité des actions de la société Xiring (lecteurs de cartes 'vital').

Sur le front des poids lourds de la cote, Alcatel reprend +1,2%, Renault +0,5% et PPR +0,3%.

Côté replis, le tableau est beaucoup plus fourni avec Véolia (-3,3%), GDF-Suez (-2,8%), Alstom (-2,5%), Cap Gemini, Unibail, Saint Gobain, Suez Environnement et Vinci (-2,2%).

Hors SBF-120, Artprice grimpe de 1,7% à 31,6 euros, après avoir fait état d'une nouvelle hausse du chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...