Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'omc met en garde contre la montée du protectionnisme

Marché : L'omc met en garde contre la montée du protectionnisme

tradingsat

BRUXELLES (Reuters) - Les pays du G20 ont succombé à la tentation protectionniste en instaurant de nouvelles barrières à l'exportation et à l'importation ces six derniers mois, met en garde l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans un rapport dont la publication est prévue le 21juin.

Dans ce rapport, qui évalue les comportements protectionnistes de plus de 180 pays, l'OMC fait état d'une nette recrudescence des barrières au libre-échange entre octobre 2010 et avril 2011, un scénario que le G20 s'était pourtant engagé à éviter au lendemain de la crise financière mondiale.

Qu'elles concernent le coton indien, le blé ukrainien ou les minerais chinois, ces restrictions sous forme de quotas ou de taxes à l'exportation "ne sont pas sans risques", avertit l'OMC.

Selon les règles en vigueur au sein de l'organisation, des restrictions à l'exportation peuvent être décidées sous couvert de préoccupations environnementales ou sociales - pour garantir notamment la sécurité alimentaire sur un marché national - mais certains gouvernements sembleraient tentés d'en abuser pour tirer à la hausse le prix de leurs exportations, explique l'OMC.

Les conclusions du rapport devraient raviver les tensions autour de la flambée des prix de l'alimentation et des matières premières, un sujet prioritaire aux prochaines réunions du G20, qui figure notamment à l'ordre du jour d'une réunion sur l'agriculture prévue les 22 et 23 juin.

La Chine fait notamment l'objet de critiques pour ses restrictions à l'exportation des terres rares. La Chine représente 97% de l'offre mondiale de terres rares, composant essentiel à la fabrication de nombreux produits technologiques, des téléphones portables à la fibre optique.

Le rapport dénonce par ailleurs le recours croissant à des barrières non-conventionnelles à l'importation, sous la forme de procédures douanières alourdies ou encore d'exigences réglementaires d'hygiène et de santé.

Le commerce mondial de marchandises est malgré tout attendu en hausse de 6,5% cette année.

Juliane von Reppert-Bismarck, Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...