Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'ocde observe une nette décélération du commerce mondial

Marché : L'ocde observe une nette décélération du commerce mondial

L'ocde observe une nette décélération du commerce mondialL'ocde observe une nette décélération du commerce mondial

PARIS (Reuters) - La croissance du commerce de marchandises entre les principales économies mondiales a fortement ralenti au deuxième trimestre, en raison notamment d'un coup de frein brutal aux importations de la Chine, montrent les statistiques publiées mercredi par l'OCDE.

Les importations globales des pays du G7 et des "Brics" (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) n'ont augmenté que de 1,1% sur la période avril-juin par rapport au trimestre janvier-mars, durant lequel elles avaient progressé de 10,1%.

La croissance des exportations a suivi une tendance similaire bien que marquée, revenant à 1,9% contre 7,7% au premier trimestre.

Les seules importations chinoises (17% du total pris en compte) affichent une hausse de 0,7% d'un trimestre sur l'autre, la plus faible depuis le début 2009, qui contraste nettement avec le bond de 11,1% enregistré sur les trois premiers mois de l'année.

Ce mouvement s'explique en partie par les efforts entrepris par les autorités chinoises pour freiner la demande intérieure et éviter une surchauffe.

Les exportations de la République populaire sont parallèlement reparties de l'avant, augmentant de 10,0% après +2,9%. Ce double mouvement s'est traduit par une forte hausse de l'excédent commercial chinois, à 54,8 milliards de dollars, précise l'OCDE.

Cette tendance s'est confirmée en juillet, les exportations chinoises inscrivant un nouveau record malgré les nouvelles tensions liées à la crise de la dette en zone euro et les signes de ralentissement de l'économie américaine. Mais Pékin s'est inquiété récemment des risques croissants menaçant la demande extérieure.

Aux Etats-Unis, les importations ont elles aussi décéléré, leur hausse passant de 11,1% à 3,0% tandis que celle des exportations revenait de 5,6% à 2,6%.

Au total, la croissance des importations a ralenti dans tous les pays du G7 et dans les BRICS à l'exception du Brésil, où elles ont progressé de 11,2% (contre +5,7% au premier trimestre).

Marc Angrand, édité par Yves Clarisse

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...