Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'iran dément refuser de livrer 500.000 barils de brut à athènes

Marché : L'iran dément refuser de livrer 500.000 barils de brut à athènes

L'iran dément refuser de livrer 500.000 barils de brut à athènesL'iran dément refuser de livrer 500.000 barils de brut à athènes

TEHERAN (Reuters) - L'Iran a démenti dimanche avoir refusé de livrer à la Grèce 500.000 barils de pétrole brut dans le cadre de représailles aux sanctions de l'Union européenne liées au programme nucléaire de Téhéran, rapporte l'agence de presse iranienne Isna.

"Il n'y a pas eu de changements concernant les livraisons de pétrole de l'Iran à la Grèce ou à quelque autre pays. Aucun changement dans notre calendrier de livraisons", a assuré Pirouz Mousavi, directeur général de la compagnie Iranian Oil Terminals.

Un peu plus tôt, une autre agence iranienne, Fars, avait écrit que Téhéran avait refusé de livrer 500.000 barils de brut à des pétroliers censés les acheminer pour le compte de la société de raffinage grecque Hellenic Petroleum.

Un responsable de cette compagnie a démenti lui aussi ce refus. "Cela n'a rien à voir avec nous. Toutes les livraisons venant d'Iran se font normalement", a-t-il dit à Reuters.

L'Iran a cessé de vendre du brut aux compagnies pétrolières britanniques et françaises ces derniers jours. Son ministre du Pétrole avait averti le 4 février que la République islamique réduirait ses exportations pétrolières vers "certains" pays européens.

Parisa Hafezi, Eric Faye pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...