Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'inflation au plus haut de 28 mois en février dans la zone euro

Marché : L'inflation au plus haut de 28 mois en février dans la zone euro

tradingsat

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - La hausse des prix à la consommation dans la zone euro s'est accélérée en février, le taux d'inflation s'installant nettement au-dessus de l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) et atteignant un plus haut depuis octobre 2008.

Selon les chiffres provisoires publiés mardi par Eurostat, ce taux dans les 17 pays utilisant l'euro s'est établi à 2,4% le mois dernier sur un an, un niveau conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters, après un taux de 2,3% en janvier.

La BCE souhaite maintenir l'inflation à un niveau très légèrement au-dessous de 2%.

La Banque centrale européenne procède jeudi à sa réunion de politique monétaire à l'issue de laquelle aucun des 82 économistes interrogés par Reuters ne prévoit un relèvement des taux d'intérêt, qui sont à un plus bas historique de 1% depuis mai 2009.

Ces économistes ne voient pas le resserrement monétaire commencer avant le quatrième trimestre 2011, même si le nombre d'entre eux qui voient un premier tour de vis dès le troisième trimestre a légèrement augmenté, à 21 sur 81 contre 16 sur 79 lors d'une précédente enquête Reuters.

Eurostat n'a pas fourni les détails qui l'ont conduit à calculer ce chiffre de 2,4%, mais, sans surprise, les économistes attribuent cette hausse essentiellement à la flambée des cours du pétrole et des prix alimentaires.

Jeudi dernier, le cours du Brent a atteint un pic de deux ans et demi à 119,79 dollars le baril à la suite des craintes des investisseurs de voir les violentes tensions politiques en Afrique du Nord et au Moyen-Orient se traduire par des perturbations dans l'approvisionnement d'or noir.

LA BCE PREVOIT UNE POURSUITE DE LA HAUSSE DES PRIX

Christoph Weil, économiste chez Commerzbank, voit le taux d'inflation s'inscrire à 2,5% en mars.

Lors de la conférence de presse suivant la réunion de comité de politique monétaire du mois de février, Jean-Claude Trichet, président de la BCE, avait dit que la hausse des prix à la consommation allait se poursuivre pendant une grande partie de l'année dans la zone euro, tout en assurant que cette évolution ne menaçait pas pour autant la stabilité des prix à moyen terme.

Les intervenants sur le marché seront donc très attentifs à tout écart entre l'appréciation de la situation que Jean-Claude Trichet donnera jeudi et celle qu'il a présentée le mois dernier.

"La BCE a réagi verbalement (aux tendances inflationnistes). Il faudra encore quelques mois avant une hausse des taux", estime Christoph Weil.

Martin Van Vliet (ING) fait le parallèle entre la situation actuelle et celle de la période 2004-2005, époque où la BCE avait entamé un cycle haussier à partir d'un taux de 2,0%, à l'époque le plus bas historique.

"C'est une répétition de 2005 (...) J'ai toujours tendance à croire que les taux seront relevés d'ici la fin de l'automne", a ajoute l'économiste.

Eurostat a également annoncé mardi que le taux de chômage dans la zone euro était repassé en janvier sous la barre des 10% pour la première fois depuis décembre 2009, à 9,9% de la population active.

Danielle Rouquié et Benoît Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...