Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro stable avant la bce

Marché : L'euro stable avant la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après l'onde de choc causée par une nouvelle dégradation de la dette souveraine du Portugal, l'heure était à la stabilisation de l'euro face au billet vert (- 0,19% à 1,4294 dollar) avant une décision très attendue de la BCE qui devrait se solder par une nouvelle hausse des taux. Une légère reprise était même constatée face au franc suisse (+ 0,28% à 1,2057), mais pas contre le yen (- 0,19% à 115,70) ni la livre sterling (- 0,01% à 0,8946).

Après que la dégradation du Portugal par Moody's ait sensiblement fait baisser l'euro, l'Europe a réagit. “La Commission européenne a émis des critiques par rapport aux agences de notation, qui augmentent les incertitudes au lieu d'amener de la transparence, et dont les scénarios sont totalement hypothétiques par rapport aux actions entreprises ces derniers mois”, rappellent les analystes Changes de Pictet & Cie ce matin.

“La confiance dans ces agences va-t-elle totalement disparaître? Elle semble en tous les cas bien écornée”, poursuivent les spécialistes de Genève.

En attendant, les cambistes se focalisent sur la réunion des banques centrales européenne et britannique ce midi. “Sans surprise, la BCE devrait relever une nouvelle fois ses taux directeurs”, qui sont actuellement à 1,25%, pronostique Aurel BGC comme la plupart de ses collègues.

“Seule différence d'importance : le terme de 'vigilance' ne devrait pas être employé [dans le communiqué accompagnant la décision, NDLR]. Les conditions économiques et monétaires ne nécessitent en effet pas que la BCE accélère dans la 'normalisation' de sa politique”, estime le bureau d'études.

D'accord sur le pronostic BCE, Pictet estime que “la réunion de la Banque d'Angleterre ne devrait pas déboucher sur une modification des taux d'intérêt, ni des montants utilisés pour l'assouplissement quantitatif (200 milliards de livres)”.

Sur l'agenda statistique, on a appris ce matin que la production industrielle a augmenté de 0,9% au Royaume-Uni en mai 2011 par rapport à avril. Elle était attendue en moyenne en hausse de 1%.

En zone euro, le déficit commercial de la France s'est creusé à 7,42 milliards d'euros au mois de mai. La production industrielle allemande, qui vient de tomber, a crû de 1,2% en mai alors qu'elle n'était attendue qu'à 0,8%.

Après les annonces des banques centrales du Vieux continent, l'agenda statistique américain de l'après-midi comprendra l'enquête ADP qui permettra de jauger la résistance du marché du travail américain pour juin (prévision : +70.000 ; précédent : + 38.000), avant la publication du rapport officiel sur l'emploi vendredi.

Les statistiques officielles des inscriptions hebdomadaires au chômage sont aussi attendues (prévision : 420.000 ; précédent : 428.000).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...