Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro proche des 1,26 dollar mardi midi.

Marché : L'euro proche des 1,26 dollar mardi midi.

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne testait toujours la barre des 1,26 dollar l'euro mardi midi à deux jours d'une réunion très attendu du conseil des gouverneurs de la BCE. Proche d'un sommet de deux mois, l'euro reste stable (- 0,01%) à cette heure à 1,2686 dollar, non sans avoir inscrit un plus haut en séance à 1,2628.

La devise de la zone monétaire européenne prenait symboliquement 0,08% contre le yen nippon à 98,68 yens l'euro, 0,07% contre la livre sterling à 0,7930 et restait toujours stable contre le franc suisse à 1,2010.

L'euro fait clairement primer la perspective de la réunion de la BCE, jeudi, sur les mauvaises nouvelles. Ainsi, Saxo Banque relève que la situation des finances publiques s'aggrave en Espagne : “après la Catalogne, la région de Valence la semaine dernière, c'était au tour de l'Andalousie hier de demander une avance d'un milliard d'euros pour avoir des liquidités avant la mise en place du mécanisme d'aide aux régions”, rappellent ce matin les analystes. Voilà qui fait beaucoup pour l'Etat central madrilène, qui vient de soutenir de nouveau l'acteur bancaire en difficulté Bankia.

En outre, on a appris ce matin que l'agence de notation Moody's avait abaissé dans la soirée de lundi de 'stable' à 'négative' sa perspective sur la note de crédit 'Aaa' attribuée à l'Union européenne. L'agence de notation explique avoir simplement décidé d'aligner sa perspective sur l'Union européenne à celle qu'il affiche sur les principaux contributeurs au budget européen, à savoir l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui représentent à eux quatre 45% des rentrées budgétaires de l'Union.

Si Moody's reconnaît que des mesures structurelles ont été mises en place afin d'améliorer le profil de crédit de l'Union européenne, l'agence ne les juge pas suffisantes pour pouvoir briser le lien existant de sa note avec celles des membres les plus éminents.

Cependant, au creux de l'été, le patron de la BCE Mario Draghi avait pré-annoncé une éventuelle intervention de la BCE afin de faire baisser les taux d'intérêt des fonds d'Etat à court et moyen terme en vigueur sur les marchés européens. Il s'agirait d'une première intervention non conventionnelle pour la banque centrale de Francfort. Sans donner de détails, Mario Draghi a dans ses dernières déclarations confirmé ses intentions initiales. Mais ni les détails techniques ni le calendrier n'ont pour l'instant été précisés. Nombre d'investisseurs estiment que lors de sa réunion de jeudi, la BCE fournira des précisions sur ces points, voire qu'elle annoncera les premières mesures concrètes.

Un avis que tout le monde ne partage pas. 'Il n'est pas certain que la BCE dévoile la totalité de ses intentions ce jeudi et cela avant même que la Cour constitutionnelle allemande ne se soit prononcée sur la légalité du MES', le 12 septembre, prévient d'ailleurs un gérant de Barclays Bourse.

Tout à l'heure aux Etats-Unis, les cambistes prendront connaissance des dépenses de construction pour juillet et surtout de l'indice ISM manufacturier pour août : les analystes s'attendent à un retour au 50 du sans changement, contre 49,8 le mois dernier.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...