Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro passe sous les 1,30 dollar.

Marché : L'euro passe sous les 1,30 dollar.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aux alentours de 12 heures 45, l'euro reculait de 0,37% à 1,2986 dollar, passant ainsi sous la barre symbolique des 1,30 dollar pour la première fois depuis la première quinzaine de cette année 2011.

Rappelons que le point haut de l'année se situait à 1,4940 dollar l'euro.

La tendance n'était pas meilleure face au yen (- 0,30% à 101,37), à la livre (- 0,41% à 0,8383) alors que le franc suisse restait neutre (- 0,02%) à 1,2321 franc l'euro.

A propos de la réunion de la Fed, hier soir, l'équipe Changes de Pictet & Cie note que le comité de politique monétaire (FOMC) 'n'a rien amené de nouveau sur la politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis. Le taux de chômage reste élevé et les perspectives de croissance sont sombres avec le ralentissement global mondial. Pas de nouvelles mesures de relance au niveau du FOMC.'

Selon la banque canadienne Desjardins, la Fed est 'en attente' et ses taux devraient se maintenir inchangés (entre 0% et 0,25%) jusqu'en 2014.

Aurel BGC a une lecture plus sombre de ce même évènement : 'les membres du FOMC s'inquiètent de l'impact de la crise financière en Europe sur l'économie américaine', indique pourtant Aurel BGC. 'Le biais est clairement à la baisse, car la banque centrale ne croit pas en une 'désynchronisation' des économies.'

En outre, les cambistes se montrent inquiets des dernières déclarations de la chancelière allemande Angela Merkel selon lesquelles la contribution de Berlin au fonds permanent de secours MES ne serait pas relevée. “Angela Merkel et les autres responsables politiques font face à des objectifs qui ne sont pas compatibles : d'une part sauver la zone euro en obligeant ses citoyens à subir des plans d'austérité et d'autre part se faire réélire pour un nouveau mandat”, analyse Pictet & Cie, qui pronostique ensuite : “les marchés vont lourdement sanctionner ses visions à court terme”.

Et un intervenant d'ajouter : 'par dessus le marché, Herman Van Rompuy (le président du Conseil européen) a déclaré que juridiquement, il serait difficile de mettre en application du sommet européen du 9 décembre dernier'.

Enfin, un cambiste nord-européen indique, puisque la BCE ne semble pas devoir suivre la Fed et la Banque d'Angleterre dans “l'assouplissement quantitatif” massif : 'tout le monde attend les commentaires des agences de notation. Vont-elles dégrader les pays européens maintenant, ou plus tard ? Car quoi qu'il en soit, cela ne semble qu'une question de temps'.

L'agenda statistique n'a lui non plus rien de rassurant. La production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 0,1% dans la zone euro, alors qu'elle était attendue stable. Le taux de croissance mensuel pour septembre 2011 est resté inchangé à -2,0%.

Cet après-midi, on attend des Etats-Unis l'évolution des prix à l'importation.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...